in

BIM : guide complet sur le logiciel de modélisation 3D

BIM

Le Building Information Modeling ou BIM est de plus en plus répandu en raison de son efficacité. En fait, cette technologie logicielle de construction permet d’améliorer les résultats et d’économiser sur les coûts de construction.

Le Building Information Modeling est un outil de montage de bâtiments en acier. Il permet d’apporter de grandes améliorations et des processus actualisés aux entreprises de construction grâce à une solution simple. Découvrez dans ce guide les informations complètes pour comprendre la modélisation des données du bâtiment.

BIM : présentation globale

Le BIM ou modélisation des informations du bâtiment est un logiciel de traitement de données basé sur un modèle 3D. Il utilise un logiciel tridimensionnel pour concevoir, détailler, fabriquer et ériger des bâtiments en acier de manière efficace et efficiente.

Le logiciel compile des informations pour chaque aspect d’un bâtiment. Il permet aux utilisateurs d’accéder à toutes ces informations dans un seul outil, dans une base de données numérique plutôt que dans des documents séparés : le logiciel BIM 3D.

Le Building Information Modeling prend en compte l’ensemble du cycle de vie d’un projet de construction métallique, en décomposant les éléments en 3D (longueur, largeur et hauteur). Elle prend également en compte quatre autres éléments :

  • le temps (4D),
  • le coût (5D),
  • la durabilité (6D)
  • et la gestion des installations (7D).

Ce logiciel de modélisation autorise les ingénieurs et les entrepreneurs à créer un modèle virtuel du projet de bâtiment en acier avant de l’ériger dans la réalité. Ce modèle numérique représente de manière réaliste le bâtiment en acier. Cela contribue à réduire les conflits, le temps et l’argent.

Pour approfondir le sujet, découvrez la définition plus détaillée du concept de la modélisation de l’information commerciale (BIM) et leur composant.

Le Bâtiment du BIM

La technologie BIM couvre l’ensemble de la filière AEC (Architecture, Ingénierie, Constructions). Ainsi sont concernés :

  • la construction de bâtiments (bâtiments résidentiels, bâtiments publics, aéroports, hôpitaux, etc.)
  • les infrastructures (routes, chemins de fer)
  • les installations d’ingénierie (ponts, tunnels, centrales électriques, mais aussi installations off-shore ou réseaux électriques).

Les architectes d’intérieur, les producteurs de matériaux de construction et les Facility Managers utilisent également la technologie BIM.

En termes généraux, la construction cubique constitue le secteur le plus avancé, suivi des ouvrages d’art. Ce sont les ingénieries routières qui rencontreent la majorté des défis. Cependant, la base et les hypothèses pour le développement de projets dans la technologie BIM restent similaires.

L’Information dans la technologie BIM

L’information est la partie la plus importante de l’abréviation. L’avantage de la technologie BIM est là. Dans la possibilité de son organisation, facilité de recherche et clarté de lecture des différentes pièces liées aux éléments.

Plus l’investissement est important, plus d’informations sont créées au cours du projet. Le modèle traditionnel de collecte et d’échange d’informations (e-mails, PDF, dessins) conduit au chaos de l’information. L’absence ou la duplication d’informations incorrectes est un phénomène courant. Souvent, la situation sur le chantier de construction peut être comparée à jouer le proverbial dead call.

La technologie BIM part du principe que le manque d’informations est le principal obstacle à l’efficacité de notre secteur. L’accent est mis sur un accès transparent et rapide aux informations ainsi que sur des données de haute qualité. Comment ? En utilisant l’environnement de données commun et en divisant les données créées au cours du processus d’investissement en trois groupes : les données graphiques,  les données non graphiques et la documentation.

Données graphiques

Il s’agit de modèles 3D, de personnages et de symboles créés par les concepteurs, un reflet virtuel de l’objet à construire appelé Digital Twin. Ce modèle se compose d’un corps architectural, d’une structure, d’une ventilation, etc. En général, il s’agit d’un modèle distinct pour chacune des disciplines. Ces dernières sont ensuite combinées à des fins de coordination dans des programmes appropriés.

Le modèle 3D sert principalement de lieu qui fournit des relations et un contexte entre les objets contenant des informations. En présentant les informations en 3D, il est possible de naviguer plus facilement vers des endroits spécifiques du bâtiment par exemple, l’intersection de l’installation sanitaire avec la ventilation.

Il offre également la possibilité de vérifier l’absence de collisions.

Données non graphiques

BIM

Les métadonnées de construction constituent le cœur du modèle. Ces informations non graphiques font de la technologie BIM une véritable révolution sur le marché. Une modélisation correcte de l’information permet de gérer facilement ses dérivés, notamment les relevés, les devis quantitatifs et les estimations de coûts. Chaque objet créé dans le logiciel BIM permet de lier des informations avec lui, par exemple le matériau, la classe de résistance au feu, la couleur, le coût ou le fabricant.

Les informations peuvent être directement attribuées aux éléments dans un programme graphique en modifiant leurs attributs ou en en ajoutant de nouveau. Il est également possible d’utiliser des bases de données qui coopèrent avec le modèle créé.

Un concepteur peut attribuer des informations non graphiques à un objet, à un élément de construction, à un espace ou à une pièce. En outre, il est possible d’attribuer des informations non graphiques à des éléments qui ne sont pas modélisés physiquement. Les informations détaillées sur le projet progressent avec le développement du projet.

Documentation

Cette composante peut contenir de la documentation statique tirée du processus d’investissement actuel et de la documentation liée au processus BIM, par exemple, le plan d’exécution BIM (BEP), les exigences d’information de l’employeur (EIR). À l’époque des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO), il s’agissait de la plus vaste collection d’informations. Avec la présence croissante de la technologie BIM, elle est en train de diminuer. Plus le BIM est avancé sur un projet donné, moins la documentation est nécessaire.

Le problème le plus important de la documentation statique est la recherche des données. Il faut trouver, ouvrir et examiner chaque document.

Environnement de données commun 

La répartition des informations créées au cours du processus BIM est maintenant connue. Désormais, il faut savoir comment les gérer et où les conserver.

Le stockage et le flux de données se font dans un espace commun appelé Environnement Commun de Données. Ce dernier contient toutes les informations concernant le projet. Il peut s’agir d’un serveur, d’un cloud ou d’un extranet. Chacun des participants au projet a accès aux données dont il a besoin pour accomplir sa tâche.

En utilisant une seule et même source d’information pour la collaboration entre les membres du projet, il est possible d’éviter les erreurs et les imprécisions dans le flux d’informations. Lorsqu’un architecte a besoin d’informations sur les gaines de ventilation, il lui suffit d’ouvrir le modèle sanitaire du disque et de le combiner avec son modèle architectural.

Le Modèle ou Modélisation du  BIM

L’on traduit généralement la lettre « M » par Modèle ou Modélisation. En même temps, il devient de plus en plus populaire de développer l’abréviation BIM comme Building Information Management. En effet, c’est la gestion de l’information plutôt que la modélisation elle-même qui est la plus vitale dans l’ensemble du processus.

Le modèle est considéré comme le point central du processus qui contient toutes les informations et où tous les participants au processus collaborent. En même temps, le modèle lui-même n’est qu’une représentation graphique de l’information conçue. Il s’agirait d’une simple visualisation qui ne contient aucune information.

BIM : pourquoi recourir à la modélisation ?

L’utilisation du BIM permet à l’équipe de construction d’accéder aux données nécessaires tout au long du développement, de la conception, de l’érection et de la démolition éventuelle d’un bâtiment en acier.

Le BIM prend en compte la géométrie, les relations spatiales, les informations géographiques, les quantités et les propriétés des composants du bâtiment. Ceci sert à construire un modèle conceptuel du bâtiment en acier. La connaissance de ces informations peut aider à minimiser les erreurs et à éviter les blocages potentiels. En effet, chaque étape est visible via le BIM.

La technologie BIM aide à résoudre et à éviter les problèmes potentiels pendant la phase de conception du projet. La représentation visuelle du bâtiment en acier rend possible l’identification des problèmes et des blocages entre les systèmes structurels, architecture et MEP.

D’ailleurs, identifier et modifier ces problèmes dès le début de la phase de conception fait gagner beaucoup de temps et d’argent durant le montage du processus. L’utilisation du BIM se révèle particulièrement essentielle pour les projets dont les budgets sont stricts et les délais limités.

La détection des conflits permet même de gagner du temps en détectant les problèmes liés à la structure du bâtiment. Lorsque la détection des clashes est mise en œuvre avec le BIM, les problèmes des parties du bâtiment sont mis en évidence sur le modèle informatique.

BIM : comment améliore-t-il le processus de construction ?

Le BIM contribue à améliorer le processus de construction de plusieurs façons.

La capacité de cette technologie à regrouper toutes les informations relatives à un projet dans un seul système permet de créer plus facilement des modèles pour chaque phase du montage. Cette partie de la planification architecturale se retrouve à la fois améliorée et facilitée par l’utilisation du BIM.

Les modèles virtuels créés par le logiciel de modélisation 3D BIM comprennent des animations, des notes de coordination et un chemin prévisible vers le résultat escompté.

Il est possible d’inclure des notes en détail dans le modèle spécifique à chaque étape du projet. Ainsi, les ouvriers de la construction, les architectes et toutes les autres personnes impliquées dans le projet ont plus de facilité à comprendre quelles sont les prochaines étapes et pourquoi.

Grâce à la technologie BIM, les chefs de projet peuvent zoomer sur les supports structurels et voir comment les travaux de plomberie et d’électricité s’intégreront dans la conception. Les chefs de chantier ont accès au calendrier de construction des différents étages ou sections.

De nombreuses équipes différentes vont pouvoir consulter les modèles numériques sans perturber les différents éléments du projet.

Le logiciel BIM créé avec précision un modèle virtuel du bâtiment en acier. Ainsi, les commandes de matériaux deviennent extrêmement précises. À la fin du projet de construction, il n’y aura aucun gaspillage de matériaux.

La liste des améliorations apportées au processus de construction par le logiciel de modélisation BIM 3D continue de s’allonger. Jetez maintenant les avantages de l’utilisation du BIM dans son ensemble.

BIM : quels sont les avantages de son utilisation ?

Les avantages de l’utilisation du Building Information Modeling pour la construction de projets de bâtiments en acier sont les suivants :

  • Une coordination plus facile des différents systèmes logiciels et des informations
  • Augmentation de la productivité
  • Gestion complète du cycle de vie
  • Amélioration du contrôle de la qualité grâce à des outils tels que la détection des collisions
  • Création d’un modèle virtuel utilisable pour la fabrication et le montage
  • Utilisation pour la planification et l’ordonnancement des phases du projet de construction métallique
  • Détection des problèmes suffisamment tôt dans le projet. Cela évite de gaspiller de temps, d’énergie ou de ressources au stade du montage 
  • Réduction les conflits et les changements pendant la construction
  • Possibilité de travailler sur différents aspects du projet en même temps.

Le BIM se base sur le cloud. Ce qui signifie que les équipes peuvent travailler sur le modèle virtuel et apporter des modifications en temps réel. Les informations ne se perdent pas pendant toute la durée du projet.

L’avenir du logiciel BIM 

Compte tenu de tous les avantages et de toutes les utilisations du logiciel de modélisation BIM 3D, il est facile de dire que ce logiciel va continuer à jouer un rôle important dans l’avenir des projets de construction métallique.

Ce logiciel permet aux entreprises de réduire les coûts et de respecter les réglementations environnementales de manière efficace et effective.

Le BIM réduit au minimum les erreurs, du développement à l’érection. Les autorités britanniques ont même introduit un mandat. Ce dernier exige que les projets de construction publics financés par le gouvernement central utilisent le logiciel BIM.

La mise en œuvre d’un logiciel de modélisation BIM 3D dans les projets de construction métallique, du développement à l’érection en passant par la conception, est une étape logique qui vous permettra d’économiser de l’argent, du temps et des soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.