in

Blockchain Research Institute s’étend en Afrique, au Moyen-Orient et en Corée du Sud

Blockchain Research Institute

Blockchain Research Institute (BRI) a révélé son intention de s’étendre à plusieurs continents au milieu de l’année. Il a, ainsi, mis en place des partenariats avec plusieurs banques, fondations et organisations.

Le groupe de réflexion mondial indépendant pour la recherche sur les registres distribués opère déjà en Europe et au Brésil. En outre, il prévoit de créer des centres d’innovation et de recherche dans de nouveaux centres régionaux. L’objectif consiste à éduquer et à élaborer des stratégies sur la manière dont la blockchain peut être mise en œuvre.

Blockchain Research Institute annonce la création de sa filiale africaine

Blockchain Research Institute ouvre une succursale africaine en collaboration avec le groupe Standard Bank. En fait, ce groupe constitue une institution financière. Selon une annonce faite le 18 mai, il fournit des services bancaires et financiers aux particuliers, aux institutions et aux entreprises en Afrique. De fait, cette succursale opérera à partir de l’Afrique du Sud. De plus, elle régira tous les pays africains, sauf l’Égypte et la Libye, qui relèveront de la division Moyen-Orient.

BRI Middle East sera lancée en partenariat avec Konnect & Co, une société de sourcing, d’approvisionnement et de gestion de la chaîne d’application basée à Beyrouth. Elle exerce ses activités depuis le Qatar au Liban. 

En outre, ce projet englobe une grande partie de la région. Notamment la Syrie, le Liban, l’Ouest et Gaza, la Jordanie, l’Iran, l’Irak, l’Arabie saoudite, le Yémen et l’Oman. Il y a également les Émirats arabes unis, le Qatar, Bahreïn, le Koweït, la Turquie, l’Égypte et la Libye.

En Asie de l’Est, sa division coréenne sera lancée en collaboration avec la fondation BOSAGORA. Cette plateforme blockchain vise en effet à résoudre les problèmes de gouvernance qui se posent dans les organisations décentralisées

Expansion économique et renaissance technologique 

Don Tapscott, cofondateur et président exécutif de la BRI, a exprimé sa confiance dans le développement économique et technologique à la suite de la pandémie de Covid. Par ailleurs, il a affirmé que le moment était propice pour aider les entreprises et les gouvernements du monde entier à surmonter les obstacles à venir.

De son côté, le directeur de la communication de la BRI, Noah Lehman, a déclaré à Cointelegraph que ces nouveaux partenaires mondiaux bénéficient d’un modèle d’adhésion syndiqué. Grâce à ce modèle, les cotisations des membres financent le programme et la recherche. Les membres comprennent notamment Deloitte, l’Enterprise Ethereum Alliance, FedEx et Fidelity.

Il a ajouté que cette affiliation comprend la mise en œuvre de cours en ligne, de webinaires et d’événements. Elle réunit également des parties prenantes locales pour promouvoir l’innovation et l’adoption de la blockchain. Ainsi, les trois nouvelles divisions de la BRI travaillent dans leurs régions respectives et que leur lancement est prévu en juillet 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’iceberg de l’IoT : un écosystème mondial favorisant la progression des entreprises

Industrie 4.0

Les entreprises de fabrication tirent parti du travail à distance grâce à l’industrie 4.0