Accueil > Business > Maison Connectée > Devialet et Sky développent une enceinte connectée grand public
sky devialet partenariat de licence

Devialet et Sky développent une enceinte connectée grand public

Le responsable technique de Devialet l’avait promis, voilà que la marque d’enceintes connectées de luxe annonce son premier partenariat de licence avec un acteur tiers. L’heureux élu ? L’opérateur de télécommunication et groupe TV britannique Sky.

Pour grossir, il ne fallait pas cantonner sa technologie aux belles courbes de ses enceintes puissantes. Cela, les fondateurs de Devialet en avaient conscience. Le partenariat avec le géant des télécoms et de la télévision britannique, le bien nommé Sky était donc logique. Ensemble, “les grenouilles” et les “rosbifs” ont développé un système audio : le Sky Soundbox.

Il s’agit d’une barre de son destinée principalement à une pratique “home cinema”. L’objectif, pour les deux acteurs, loger l’appareil sous les téléviseurs d’un maximum d’abonnés. Cela tombe bien, Sky en compte 12 millions au Royaume-Uni et en Irlande. De plus, les possibilités sonores des écrans plats présents sur le marché sont limitées et poussent généralement les consommateurs les plus cinéphiles et sérivores à s’équiper de matériels comme des barres de son.

Un modèle économique particulier pour Devialet

sky devialet design

Pour assurer sa réussite, ce partenariat de licence repose sur un modèle économique bien particulier. Selon le niveau d’engagement des abonnés, le Sky Soundbox sera vendu entre 249 et 799 livres sterling, soit entre 278 euros et 893 euros. Le système en question est bien plus abordable que le tarif d’entrée de la Devialet Phantom fixé à 1690 euros.

Cette approche tarifaire va permettre à la startup française de se faire connaître d’un public bien plus large et de constituer une source de revenus récurrents, comme l’explique le fondateur Quentin Sannié à nos confrères des Échos.

Attention tout de même le produit est estampillé Sky. Le contrat stipule que Devialet s’occupe de fournir des haut-parleurs, les logiciels et les spécificités techniques aux équipes de développement mandatées par Sky. Le logo de la startup figure tout de même sur la tranche de l’appareil, comme un gage de qualité.

Une enceinte Home cinema qui en a sous le capot

sky devialet interieur

Car, si l’on peut s’attendre à un produit moins costaud acoustiquement (140 Watts contre 750 Watts pour le premier modèle de la Phantom), Devialet n’a pas lésiné sur les fonctionnalités technologiques. L’enceinte effectue un traitement du son en fonction des ambiances sonores. L’orientation Home cinema oblige, la Sky Soundbox est pourvue d’algorithmes capables de détecter et traiter en temps réel les distorsions lors des scènes les plus explosives d’un film d’action.

Pour la suite, Devialet continue à évoquer des partenariats avec le constructeur chinois Foxconn, un des investisseurs de la startup. Dans un avenir proche, les dirigeants évoquent un accord un fabricant automobile dont l’identité reste pour le moment inconnue.

Sky et Devialet se concentrent sur la commercialisation de la barre de son au Royaume-Uni et Irlande à l’automne. L’entrée boursière pour l’acteur français en pleine croissance est fortement envisagée.

Sources & crédits Source : Les Echos - Crédit : Photo : Devialet

A lire également

apple watch series 3 probleme

Apple Watch Series 3 : des problèmes de connexion avant le lancement

Le lancement de la montre Apple Watch Series 3 ne se passe pas comme prévu. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *