in

Le DHS au service de l’IoT

DHS

Le 10 décembre prochain aura lieu à Menlo Park, Californie, un événement centré sur la sécurité dans l’Internet des Objets. Organisé par le Department of Homeland Security (DHS) des Etats-Unis, il y sera notamment question de protection de l’Internet des Objets et de financements gouvernementaux.

L’IoT, une source d’inquiétude pour le DHS

Le Département de la Sécurité Intérieure des Etats-Unis (Department of Homeland Security, plus couramment raccourci sous le sigle DHS) a annoncé, pour ce jeudi 10 décembre, un événement dédié à la sécurité et aux objets connectés. Prévue dans leurs bureaux de la Silicon Valley, cette journée devrait marquer le début d’une campagne de recrutement pour les startups intéressées par les financements gouvernementaux.

Baptisée Jour de l’Industrie, celui-ci se tiendra plus précisément à Menlo Park, en Californie, dans les bureaux de SRI (Standford Research Institute) International. Bien évidemment, il se concentrera sur ce qui s’avère être l’une des principales sources d’inquiétude pour les fonctionnaires du DHS : l’IoT. L’événement devrait durer trois heures, durant lesquelles seront abordés divers sujets comme les défis de la sécurité intérieure liés à l’IoT, les avantages de leur Silicon Valley Office Innovation Program pour les startups et, enfin, les procédures pour les demandes de financement.

pcloud

DHS

Cela fait un moment que l’IoT est dans les préoccupations du DHS. Plus tôt cette année, la Direction des Sciences et Technologies de l’agence avait déjà lancé un CPSSEC (Cyber Physical Systems Security) destiné à stimuler le développement de mesures de sécurité dans le processus de conception des objets connectés.

Dans un amendement à un programme d’approvisionnement de cinq ans DH , la Direction S&T décrit le nœud du problème : les systèmes « cyber-physiques » qui frappent le marché aujourd’hui n’ont pas été soumis à des analyses de menace, ils possèdent de nombreuses vulnérabilités, et le manque de sécurité fait partie intégrante de la conception de ces produits. En bref, selon les dires du DHS, plus les objets connectés se développeront, plus le problème sera important.

Aussi, l’un des premiers secteurs à attirer l’attention fut celui des appareils médicaux. En effet, rien que le mois dernier, la Direction des Sciences et des Technologies a octroyé près de 1,8 millions de dollars de financement au Consortium de l’Innovation des Dispositifs Médicaux et Sécuritaires, un groupe industriel à but non lucratif, pour développer des moyens de défenses pour les appareils médicaux.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *