in

Foodpanda s’associe à des start-ups de la robotique pour des livraisons autonomes

Foodpanda
Advertisement

Le géant de la livraison de produits alimentaires et d’épicerie Foodpanda a annoncé son partenariat avec trois entreprises de la robotique. De fait, les essais se dérouleront de manière séquentielle sur des sites distincts à Singapour.

Dans le but de faire progresser les livraisons autonomes, Foodpanda collabore avec Whiz Mobility, Otsaw et la société chinoise Neolix. Ainsi, depuis mi-mai, les clients des différentes zones de test auront la possibilité de se faire livrer leurs commandes par un droïde rose. D’ailleurs, le recours à ces robots s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large visant à tirer parti des technologies innovantes.

Foodpanda teste la livraison de nourriture par des robots autonomes

Cette initiative a pour but de répondre à la demande croissante en matière de livraisons plus sûres à la suite de la pandémie. En outre, ces robots offrent un soutien supplémentaire aux livreurs. En effet, ils peuvent effectuer les livraisons des derniers kilomètres, notamment pour accéder à des endroits difficiles. Ainsi, ils viennent en aide aux motocyclistes aux heures de pointe ou lors de mauvaises conditions météorologiques.

Le directeur des opérations de Foodpanda a déclaré que ce projet pilote améliore la capacité de livraison. Il offre la possibilité de satisfaire un plus grand nombre de clients, et ce, de manière plus efficace et plus économique.

Le déroulement de l’essai

Les projets de livraison autonome ont commencé par le déploiement de quatre robots de mobilité Whizz en mai. Il se déroulera jusqu’au 21 novembre.

En fait, ces machines effectuent leur service de distribution sur le campus de la NTU à Singapour. Bien qu’ils soient autonomes, un opérateur back-end les contrôle pour réceptionner les commandes. En outre, la société prévoit de poursuivre son expansion à Singapour. 

advertisement

Foodpanda va également lancer son essai de trois mois avec les robots Camello d’Otsaw en août. L’entreprise compte ainsi accroître l’accessibilité de ses services à Punggol et dans d’autres quartiers. Pour l’instant, les robots livreront environ 10 pâtés de maisons dans le département du logement et du développement.

De fait, Camello récupérera les commandes de foodpanda auprès des commerçants partenaires avant de se rendre chez le client. À son arrivée, il enverra un code à usage unique (OTP) pour permettre à ce dernier d’ouvrir le coffre pour récupérer sa commande.

Quant aux véhicules autonomes de Neolix, ils seront approvisionnés en snacks à l’heure du déjeuner, comme du café et des snacks. En fait, ces appareils peuvent livrer des commandes de nourriture dans la cité universitaire de l’Université nationale de Singapour (NUS). Ils serviront également de supérettes mobiles pendant les heures creuses de repas.

Les robots de livraison prennent leur envol à Singapour

Outre Foodpanda, son rival, Grab, a annoncé le mois dernier qu’il était sur le point de piloter un service de robots livreurs. La société a expliqué que l’appareil aiderait à réunir les commandes de plusieurs restaurants dans le centre commercial Paya Lebar Quarter Mall à Singapour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *