in ,

Ford développe la vision nocturne sur les voitures autonomes

ford vision nocturne iot voiture autonome

Leader sur le marché de la voiture intelligente, destiné à se développer fortement dans quelques années, Ford a décidé de développer la vision nocturne embarquée pour réduire le nombre d’accidents. 

Si les hommes avaient une vision nocturne aussi développée que les félins, il y aurait sûrement moins d’accidents sur les routes. À partir de cette idée, Ford vient de commencer une nouvelle phase de test pour les véhicules autonomes.

Récemment, un prototype de la Ford Fusion Hybrid  autonome a été testé autour du centre de test Ford en Arizona, dans l’obscurité totale, pour tester la capacité des capteurs LIDAR

pcloud

Après plus d’une décennie de recherche sur les véhicules autonomes, Ford est en train d’achever la mise au point des capacités de conduite entièrement autonome, telles que définies par la norme SAE International Niveau 4, qui ne requiert aucun pilote pour le contrôle du véhicule.

ford fusion iot connecte nuit

Les voitures rouleront de nuit, sans chauffeurs et sans phares

Le manque de visibilité sur la route dans le brouillard, sous la pluie, sous la neige, ou bien sous l’emprise de l’alcool, est le facteur de mortalité le plus important sur les routes. La solution du constructeur pourrait pallier à ce problème.

Les systèmes d’assistance à la conduite dans les voitures semi-autonomes ou complètement autonomes de demain bénéficient de capteurs placés tout autour de la voiture dans le but d’élargir le champ de vision du conducteur. À terme, les voitures pourraient rouler de nuit sans allumer les phares, sans chauffeur et se conduire par elles-mêmes. 

Ford a eu l’idée de développer une telle solution en se basant sur une étude du National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), réalisée en 2007, disant que 49 % des accidents de la route avaient lieu en pleine nuit.

Avant les essais hivernaux ayant eu lieu dans le Michigan, l’équipe des ingénieurs pour les véhicules autonomes a conduit la voiture sur piste pour créer une carte 3D très détaillée. Pour naviguer dans l’obscurité, les véhicules autonomes de Ford utilisent des cartes 3D haute résolution avec des informations sur la route, les marquages ​​routiers, la géographie, la topographie et l’environnement routier comme des bâtiments ou des arbres.

Lors de la conduite sur les routes enneigées, le LIDAR a été en mesure de localiser la voiture dans l’espace par rapport à ces points de repère, même quand les caméras ne pouvaient pas voir le bord de la route. Le même processus a été répété en journée, en Arizona.

Le but du test de nuit était d’avoir le moins de pollution lumineuse possible. Même les lumières intérieures de la voiture ont été désactivées pour créer l’environnement le plus sombre possible autour des capteurs LIDAR disposés sur le toit.

Les ingénieurs de Ford ont surveillé le test de l’intérieur et de l’extérieur du véhicule en utilisant des lunettes de vision nocturne et la télémesure de la voiture en temps réel.

Les voitures autonomes ne seront pas uniquement tributaires de LIDAR et de capteurs similaires. Le système complet comprend des caméras, des radars et des ultrasons, dans le but d’être robuste et opérationnel dans toutes les conditions. Par exemple, le manque de lumière est un problème pour les caméras optiques tandis que les radars sont excellents pour la détection de la vitesse, mais inutiles pour détecter le danger. Ces différents dispositifs formeront un tout permettant d’avoir une visibilité précise de l’environnement, même dans les pires conditions. 

Ces tests sont un élément clé du plan Ford Smart Mobility, qui vise à accélérer le développement de nouvelles technologies en matière de connectivité, de mobilité, de véhicules autonomes, d’expérience client et de big data.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *