in ,

Forum Parlementaire de la Santé Connectée : Les enjeux d’aujourd’hui et de demain

Ce mardi, a eu lieu le premier Forum Parlementaire de la Santé Connectée à Paris, cet événement organisé par RM Conseil et Calif, deux agences de communication et de relation institutionnelle, a été l’occasion de mettre face à face des startups et des élus pour tenter de définir les limites et les enjeux de la santé connectée.

Le Forum Parlementaire de la Santé Connectée qui se déroulait hier matin, a vu défiler de nombreux acteurs du secteur de la santé, mais surtout de nouveaux protagonistes qui pourraient révolutionner la prise en charge des soins, que ce soit au quotidien ou à l’hôpital.

Un manque de clarté pointé du doigt

forum parlementaire doute

De nombreuses questions, pour la plupart essentielles, ont été abordées pendant ce Forum, et notamment celle de définir de façon claire ce qui fait d’un objet connecté, un dispositif médical. Car si les objets connectés pour la santé nous envahissent peu à peu, nous naviguons encore en eaux troubles sur ce point.

pcloud

Pendant la première table ronde du Forum Parlementaire de la Santé Connectée, les intervenants ont beaucoup discuté de l’avenir de ces nouvelles technologiques et de l’apport financier qu’elles présentent.

 Pourtant, c’est quand on a donné la parole au public que certains problèmes sont remontés à la surface. En effet, certains médecins craignent une “gadgetisation” du milieu médical provoquée par la course aux objets connectés.

Dans ce climat de méfiance, il est urgent de savoir séparer les objets connectés qui proposent un suivi de santé, donc des véritables dispositifs médicaux qui vont devenir des outils pour le personnel médical. Est-on face à une véritable révolution de la santé ? 

Au delà de la question de la définition même de ce qu’est la santé connectée, se pose le problème de la communication entre les différents protagonistes de ce nouveau secteur. Il est vrai que même si l’on parle d’une révolution de la médecine, les futurs acteurs qui travailleront à cette révolution ont besoin d’interlocuteurs précis et de formations adaptées, comme les étudiants en médecine et en pharmacie.

Les élus face aux startups

forum parlementaire medecin

Le Forum Parlementaire de la Santé Connectée, a surtout été l’occasion de faire rencontrer différents membres essentiels du secteur de la santé. C’est le premier pas d’un dialogue à grande échelle pour que des concepteurs aux distributeurs, chaque partie travaille dans le même sens.

Plusieurs représentants d’entreprises déjà “installées” dans ce domaine comme eHealthTech ou mHealth Quality, des représentants d’institutions de régulation des objets connectés pour la santé, de jeunes startups ainsi que plusieurs élus locaux étaient participaient à cette discussion.

Tandis que de leur côté, les élus dénoncent la course à l’innovation qui laisse de côté les particuliers  et craignent de devoir réparer les pots cassés, de l’autre bord, les startups témoignent de la difficulté d’innover et surtout de se développer en France, butant sur un mur de contraintes administratives. Comment pouvons-nous espérer un développement significatif de la santé connectée dans une telle configuration ?

Alors que les startups et les élus locaux se boudent mutuellement, d’autres acteurs, déjà bien en place sur le marché, souhaitent instaurer une éthique claire, respectée par l’ensemble des acteurs du secteur, et une organisation efficace qui permettrait de ne pas alourdir les tâches administratives du personnel médical, déjà soumis à des contraintes de ce genre au quotidien.

Des questions en suspens

Finalement, le Forum Parlementaire de la Santé Connectée a mis le doigt sur certains problèmes importants à résoudre avant de pouvoir révolutionner en profondeur les hôpitaux et les dispositifs médicaux. Un manque de clarté se fait sentir que ce soit entre les acteurs du domaine, et les particuliers.

Il y a certains éléments à ne pas négliger avant de se lancer dans la santé connectée : les Français sont-ils prêts à investir dans la santé connectée ? Comment va s’organiser la prise en charge de ces nouveaux dispositifs qui seront certainement plus chers ?
Des questions qui restent pour le moment sans réponse.

C’est évidemment par la mise en place d’une réglementation complète et le développement de l’innovation que la santé va pouvoir se transformer dans un univers connecté.

Par Jeanne De Bie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *