in

HDO : les cybermenaces pesant sur les appareils médicaux connectés

HDO

Le rapport d’Asimily montre la vulnérabilité croissante des appareils médicaux connectés face aux cybermenaces. Découvrons ce que cela signifie pour les HDO.

La cybermenace se dresse comme un loup à la porte des organismes de prestation de soins de santé. Récemment, un rapport publié par Asimily a éclairé les dangers que représentent ces menaces pour les appareils connectés utilisés en milieu médical.

Enjeux majeurs des HDO face aux cyberattaques

Les organismes de prestation de soins de santé (HDO) jouent un rôle vital dans la prestation des soins médicaux. Or, avec la digitalisation, leur dépendance vis-à-vis des dispositifs médicaux connectés, appelés IoMT, s’accroît. Toutefois, la croissance de cette dépendance a un coût. En effet, même une interruption minime du service peut avoir des conséquences dramatiques.

Stephen Grimes, expert reconnu dans le domaine, insiste sur l’importance d’adopter des stratégies holistiques pour protéger ces appareils. D’autant plus que, face à l’augmentation des cyberattaques, les équipes de sécurité des HDO doivent faire preuve d’une vigilance constante. Car, ces équipes, bien qu’essentielles, sont souvent limitées en ressources.

Révélations alarmantes et mesures à adopter

L’analyse approfondie du rapport d’Asimily a dévoilé des faits préoccupants. En premier lieu, les cybermenaces sont diverses et persistent. Les ransomwares, les logiciels malveillants et les communications non autorisées dominent la scène. Par ailleurs, un HDO moyen subit en moyenne 43 cyberattaques par an, et presque la moitié d’entre elles réussissent à pénétrer leurs systèmes.

Le coût de ces attaques n’est pas seulement financier. Derrière chaque cyberattaque, il y a des vies humaines en jeu. L’impact sur la mortalité des patients est frappant, avec une augmentation de 20%. Sans compter les conséquences opérationnelles. Le rapport soulève également une préoccupation majeure concernant la vulnérabilité des appareils médicaux.

Néanmoins, il y a des lueurs d’espoir. Des organisations, comme celle dirigée par Kevin Torres, montrent que des mesures proactives en matière de cybersécurité peuvent porter leurs fruits. Ils soulignent l’importance d’une visibilité complète sur les appareils connectés et leurs vulnérabilités associées. Grâce à des solutions innovantes comme celle d’Asimily, ils ont pu atteindre un niveau de conformité impressionnant, bien au-dessus de la moyenne.

Alors que le domaine médical continue de progresser, il est indiscutable que la cybersécurité doit être placée au premier plan. Les HDO ont un rôle crucial à jouer dans la défense contre les cyberattaques. C’est essentiel pour protéger non seulement leurs dispositifs interconnectés mais aussi l’avenir de la prestation de soins de santé.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.