HP Cloud

Face à la concurrence, HP abandonne le Cloud public

Dans une interview avec le New York Times, HP annonce par la voix de Meg Whitman, son Directeur Général renoncer au Cloud public, pour éviter de se noyer dans une concurrence trop rude. 

HP évite la noyade dans la concurrence

Au début, HP pensait pouvoir rivaliser avec des acteurs tels qu’Amazon, Google, Microsoft et autres grands noms dans la revente de systèmes de cloud public, mais la part du gâteau la plus importante a déjà été dévorée par des acteurs de type Netflix et Snapchat, qui trustent la plus grosse part de marché sur le business du cloud.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

A l’aube d’une réorganisation majeure, HP a décidé de rationnaliser ses efforts et d’éviter de se noyer dans la course à la concurrence. En Octobre prochain, HP sera scindé en deux compagnies, une division orientée technologies d’entreprise, et une plus centrée sur les consommateurs avec des produits tels que des ordinateurs portables et des imprimantes. « Nous pensions que les gens iraient acheter ou louer du cloud computing chez nous » affirme Bill Hilf, à la tête du département Cloud Business chez HP. « Mais il s’est avéré qu’il ne sert à rien de jouer des coudes sur le même créneau que nos concurrents » ajoute t-il.

HP sait vendre des serveurs mais a échoué avec le Cloud public

HP vend toujours des serveurs, mais ses plus gros clients sont ironiquement devenues les compagnies revendeuses de Cloud elles-mêmes ou des monstres du secteur, tel que Facebook.

HP Cloud
Meg Whitman, à la tête d’Hewlett-Packard

Au final, HP a fait une erreur, malgré une domination dans le secteur de la vente de serveurs informatiques : celle de croire trop simple de vendre de l’espace, mais de manière différente, via le cloud computing. Avec l’ampleur des Cloud publiques, dont certains comportent plus d’un million de serveurs, il est parfois difficile pour certains acteurs pourtant bien installés de savoir tirer profit de leur capacité de stockage. Avec l’arrivée du Cloud d’IBM spécial IoT et autres acteurs, HP a fait le choix de se retirer par anticipation, et d’exploiter le Cloud différemment, pour des plus petites parts de marché. HP reste toutefois concentré sur le cloud privé et hybride.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *