in

Infineon renforce son engagement dans l’informatique quantique

Infineon renforce son engagement dans l’informatique quantique

 

 Infineon Technologies AG renforce son engagement en faveur du développement des technologies d’informatique quantique en Allemagne et en Europe. En plus des initiatives et des partenariats déjà établis, le fabricant de puces participe à six projets de recherche supplémentaires. Des projets notamment financés dans le cadre du programme de stimulation économique du gouvernement fédéral allemand pour l’avenir des technologies quantiques.

 

En partenariat avec des instituts de recherche et des partenaires industriels, Infineon apportera son expertise en microélectronique et en fabrication industrielle. Elle proposera aussi son expérience en matière d’applications liées aux futurs ordinateurs quantiques.

Les ordinateurs quantiques peuvent élever la puissance de calcul possible à des niveaux jusqu’alors inatteignables. Ils permettront d’exécuter rapidement des tâches qui prendraient des années. Cela accélérera par exemple le développement de médicaments ou de catalyseurs chimiques en simulant des processus à l’échelle moléculaire. Il est aussi possible d’utiliser la puissance de calcul pour optimiser des processus très complexes dans le domaine de la logistique. Elle permettra ainsi de rendre les chaînes d’approvisionnement plus robustes.

L’objectif des projets de recherche est de surmonter les obstacles à l’utilisation de la technologie quantique. Il s’agit de construire des démonstrateurs, d’intégrer des commandes électroniques et de développer des logiciels pour l’utilisation d’ordinateurs quantiques.

Les défis sont encore importants dans tous les domaines. En effet, le développement d’une informatique quantique applicable ne se limite pas à fournir des qubits plus nombreux et plus performants pour les calculs. Il nécessite également une approche holistique qui prend en compte, outre le matériel, les périphériques, les logiciels et les applications. Infineon apporte son expérience en matière de mise à l’échelle et de fabrication dans les différents domaines et étudiera les cas d’application possibles.

Les différents projets auxquels Infineon participent

  • Le projet ATIQ, qui regroupe 25 partenaires issus d’installations de recherche et de l’industrie. Un projet qui développe un démonstrateur d’ordinateur quantique basé sur un piège à ions. Dans un premier temps, le démonstrateur fonctionnera avec dix qubits et sera ensuite étendu à plus de 100 qubits. Infineon apporte son expertise acquise dans des projets de pièges à ions ainsi que dans l’électronique de commande et la cryoélectronique.
  • MuniQC-SC développe un démonstrateur d’ordinateur quantique basé sur des supraconducteurs. Infineon collabore avec dix partenaires de recherche et de start-up dans le cadre de ce projet. Une collaboration qui comprend la fabrication en laboratoire, en petites séries et à l’échelle industrielle.
  • Le projet QuMIC, auquel participent six institutions partenaires au total. Un projet notamment axé sur la miniaturisation de l’électronique de radiofréquence et de l’électronique de commande. Nécessaires aux ordinateurs quantiques basés sur des qubits à piège à ions ou supraconducteurs. Infineon coordonne le projet. Elle se concentre sur la recherche de puces informatiques hautement intégrées dans la gamme des radiofréquences ainsi que sur leur intégration dans l’électronique quantique.
  • QVOL . Il s’agit du premier projet de capteurs quantiques dans lequel Infineon est impliqué. L’entreprise dirige le consortium de recherche composé de six partenaires au total.
  • Le projet QuaST développe des outils logiciels qui simplifieront considérablement l’accès des utilisateurs aux ordinateurs quantiques. L’objectif étant de simplifier les anciennes méthodes de programmation hautement spécialisée. Les simplifier au point que les programmeurs n’auront plus besoin de connaissances particulières en matière d’informatique quantique. Mais que le logiciel effectuera les modifications nécessaires au matériel en arrière-plan.
  • Le projet QuBRA. Il développe des algorithmes et des critères d’évaluation pour déterminer les avantages pratiques des ordinateurs quantiques par rapport aux approches classiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.