Accueil > Business > Les apports de l’IoT dans la chaîne du froid
IoT et chaîne du froid

Les apports de l’IoT dans la chaîne du froid

Le déploiement de l’IoT dans l’industrie facilite le travail des professionnels de la chaîne du froid. C’est ce que l’on constate en observant le développement de solutions connectées et intelligentes dédiées à cette tâche.

Le respect de la chaîne du froid est essentiel dans différents métiers. Cette notion implique généralement tous les acteurs, du producteur en passant par le transporteur et le vendeur, jusqu’au client final. Les spécialistes de l’agroalimentaire, les entreprises pharmaceutiques et les professionnels de la logistique doivent travailler de concert. En cas de problème, ce n’est pas seulement la qualité du produit ou sa durabilité qui est en jeu, mais la santé du consommateur ou du patient.

Le respect de la chaîne du froid : un combat de tous les instants

femme profitant des apports d l'IoT dans la chaine du froid

On considère que la chaîne du froid renvoie à l’ensemble des opérations logistiques et domestiques nécessaires au maintien des produits alimentaires ou pharmaceutiques à une température donnée. Les denrées et les médicaments se conservent suivant des protocoles précis. Les professionnels se basent sur des variables qui leur permettent de s’assurer de la qualité des marchandises lors de la livraison.

Ce n’est pas une mince affaire. Selon l’Irstea, 60% des aliments se retrouvent en environnement réfrigéré depuis le moment de leur production jusqu’à leur arrivée dans l’assiette du consommateur. Justement, l’organisme estimait qu’en 2014, 360 millions de tonnes de denrées étaient gaspillées à cause de la rupture de la chaîne du froid.

Les industriels de l’agroalimentaire ont donc tout intérêt à employer les nouvelles technologies au sein de leurs protocoles. L’Internet des Objets facilite ainsi le suivi des températures. Que ce soit les producteurs, les logisticiens ou encore les fournisseurs, chacun des acteurs de la chaîne de production peut installer des appareils de suivi de température connectés. Ceux-ci permettent non seulement de détecter des variations et d’envoyer des alertes, mais aussi de géolocaliser les marchandises et de mesurer l’influence de l’environnement sur la pérennité d’un produit.

Les capteurs IoT, de véritables gardiens des aliments et des médicaments

médicaments et chaîne du froid

En outre, le type d’éclairage impacte fortement le développement de moisissures sur les fruits et légumes. Dès lors, un capteur de luminosité apparaît comme essentiel.

De même, un détecteur d’ouverture et de fermeture facilite la compréhension des variations de quelques degrés. Une porte d’un “frigo” ouverte trop longtemps suffit à casser la chaîne du froid.

Il ne suffit pas de suivre la température ambiante ou bien d’appliquer des sondes sur certains produits. Les frigoristes doivent faire en sorte d’éviter les pannes des systèmes de refroidissement. En cela, les capteurs de vibrations remontent des données quant à l’état des groupes froids des chambres froides, réfrigérateurs et autres congélateurs. Associées à des algorithmes de maintenance prédictive, ces informations permettent d’anticiper les problèmes et de maintenir la chaîne du froid.

Par ailleurs, la détérioration des emballages lors du transport provoque parfois des pertes de marchandises. Si un accident est difficilement prévisible, le détecter facilite la mesure de l’ampleur des dégâts et le sauvetage des denrées lorsque que cela est possible.

Dans une même approche, les données en provenance des balises de géolocalisation attachées aux palettes récoltées en temps réel deviennent des atouts majeurs. Si une entreprise constate que sa marchandise risque de subir une rupture de la chaîne du froid, il peut la rediriger vers un client plus proche de son usine.

Ainsi, l’on remarque que les technologies de connectivité basse consommation comme les LPWAN encouragent les acteurs des filières à s’équiper. Par exemple, le réseau IoT LoRa s’avère particulièrement adapté à ce type de pratique. Le retour sur investissement en vaut clairement la chandelle.

L’IoT, l’analytics, la maintenance prédictive et bientôt la blockchain

IoT, blockhain et chaîne du froid

Nous avons vu que l’IoT, l’analytics et le machine learning se marient parfaitement à la mission de maintien de la chaîne du froid. Depuis peu, les grands groupes cherchent à y associer la blockchain. Cette technologie conçue à l’origine dans le cadre des cryptomonnaies s’avère particulièrement fiable pour assurer la traçabilité des marchandises.

Depuis 2018, Carrefour utilise l’IoT pour suivre l’origine et la chaîne de transformation de produit. Le premier produit à en bénéficier n’est autre que “le poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour”. Ainsi, le consommateur peut connaître les étapes de transformation, les adjuvants potentiels, les jours et les heures d’abattage, de transports, etc. Sans aucun doute que des informations sur la chaîne du froid seront bientôt accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *