Apple Watch, un flop annoncé ?

Dévoilée en grande pompe en septembre 2014 et prévue pour le mois d’avril, l’Apple Watch est attendue au tournant, aussi bien par les fans de la marque à la pomme que par l’industrie des montres connectées. Mais tout semble indiquer que le nouveau produit d’Apple sera un échec cuisant.

Un pauvre rapport qualité/prix.

Si les résultats financiers d’Apple font rêver la concurrence, beaucoup oublient qu’ils dépendent à plus de 70% de la vente d’iPhones. Les autres produits sont eux bien derrière. Et comme tout le monde le sait, il est dangereux de mettre tous ses œufs dans le même panier. D’où la volonté d’Apple de sortir un nouveau produit. Mais l’Apple Watch est-elle vraiment ce produit ? Rien n’est moins sûr.  A vrai dire, l’objet n’est pas très attendu. Pourquoi ?

Premièrement, parce que c’est cher. Oui, cet argument est étonnant, lorsqu’on sait que les fanatiques d’Apple sont capables de dépenser le prix d’un ordinateur portable haut de gamme pour un iPhone. Mais l’Apple Watch coûte la bagatelle de 350 dollars (308 euros) pour le modèle de base. Soit bien plus cher que la concurrence, et avec quoi de plus ? Rien, si ce n’est avoir quelques options de votre iPhone sur le poignet. De ce fait, même pour un fan d’Apple, l’achat n’est pas justifié. Un rapport qualité/utilité/prix qui pose problème à tout le marché des montres connectés. Pour l’instant, les fonctionnalités ne justifient pas le prix. Sans compter que les européens se font toujours avoir sur la conversion dollar => euro.


Découvrez notre lead marketplace I.T


La batterie ensuite. Si les produits Apple ne se sont pas toujours distingués par des batteries longue durée, c’est encore pire dans le cas de l’Apple Watch, dont la batterie ne tiendra… qu’une journée, en utilisation « passive ». Et à peine quelques heures dans le cas d’une utilisation intensive des applications. Dans le cadre d’une utilisation normale, l’objet ne devrait même pas tenir la journée. Chose dont ses rivales sont capables. Il faudra recharger l’objet chaque jour !

Enfin, le look. Un des arguments d’Apple, dont les objets blancs et lisses ont forgé l’image. L’Apple Watch est basique, lourde, et même laide comparé à la concurrence (la moto 360 en tête), faisant quasiment honte au reste de la gamme. Son apparence a, dès sa révélation,  été vivement critiquée. Hors, pour une montre, à la base objet de luxe, la beauté reste un critère très important.

Un intérêt limité

La question que l’on se pose est « pourquoi acheter une Apple Watch ? ». Et malheureusement, Tim Cook n’a pas réussi à convaincre tout le monde. Pourquoi regarder une carte sur un minuscule écran lorsque j’ai un iphone dans ma poche ? Quel intérêt de pouvoir envoyer de minuscules dessins à un ami possédant une Apple Watch ? Sans compter qu’Apple a la fâcheuse tendance de sortir une version améliorée et bien plus intéressante de ses produits peu après leur sortie officielle…

apple watch flop

Bien sûr, les mots « flop » et « échec » sont à relativiser, et il y a peu de chance qu’Apple se rate autant que Google sur ses Google Glass ou Microsoft sur son Windows 8. Il y a fort à parier qu’Apple dégagera des milliards de bénéfices avec son Apple Watch. Mais à trois mois de sa sortie, il n’est pas sûr qu’elle soit connue en bien. Pour l’instant, elle donne plus l’impression qu’Apple surfe sur la mode des montres connectés et sort le plus vite possible un produit afin de ne pas louper le coche… tout en en préparant un second, bien plus intéressant, pour la suite.

source: cnn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *