in , ,

Linky, l’énergie connectée par ERDF

Linky compteur connecté d'ERDF

Linky est le dernier né dans le secteur des compteurs électriques et c’est bien ERDF, cocorico, qui en est à l’origine. Ce boitier intelligent va révolutionner la distribution, gestion et l’entretien du réseau électrique en France, tant sur le plan du consommateur, que de l’entreprise et des distributeurs d’énergie tels qu’EDF.

Linky d'ERDF est beau

Un travail de longue haleine

Linky, qui va débuter sa phase d’intégration dans les foyers français le 1er décembre 2015, aura une phase d’intégration éparse sur le territoire. Ce maillage permet l’intégration dans chaque foyer de France et donc une égalité de déploiement. La population totale des particuliers devra être couverte en 2021. C’est l’objectif final.

C’est en 2006 qu’est née la genèse de ce projet pour ERDF. C’est à cette époque que l’entreprise lance une étude d’un nouveau système de comptage communicant.

pcloud

En parallèle, en 2009, c’est l’Union Européenne qui fixe à travers une directive, l’objectif de déployer des compteurs communicants, avec une moyenne de 80% des foyers de l’UE et ce d’ici 2020.

Mais c’est également en 2009 que Linky commence à être testé. La finalité du projet étant de disposer d’une fonction de comptage automatisé, évolutif et fiable afin de répondre aux exigences suivantes :

  • Améliorer le fonctionnement concurrentiel du marché de l’électricité,
  • Améliorer la satisfaction des consommateurs,
  • Renforcer la performance du distributeur,
  • Contribuer à la mise en place de solutions de maitrise de la demande d’énergie et à la réduction des émissions de CO².

Une gestion plus simple et efficace pour les clients…

Avec Linky le consommateur devient le maitre gestionnaire de sa consommation. Le compteur de nouvelle génération donne accès à des services de base, gratuits et simples d’utilisation pour le consommateur :

  • Un site internet avec accès sécurisé, pour une consommation suivie et maitrisée par le client. Ainsi, une baisse des dépenses par l’utilisateur.
  • Des interventions raccourcies et sans rendez-vous, donc plus de dérangement pour le consommateur (exemple : changement de contrats, etc).
  • Diminution du temps lors des coupures avec des interventions ciblées et donc plus rapides, car le diagnostic émane du boitier et localise la panne sur le réseau. Une meilleure communication auprès du client également, en fonction de la panne.
  • Possibilité de souscrire à de nouvelles offres auprès de fournisseurs, grâce à une augmentation de grilles tarifaires.
  • Des données de consommation en temps réel, qui peuvent être affichées sur des écrans dédiés ou d’autres appareils tels que l’ordinateur, la tablette, la télévision, le smartphone, …
  • Une possibilité de piloter les appareils de sa maison, pour ajuster sa consommation électrique comme par exemple : ballon d’eau chaude, chauffage, etc.
  • Une production d’énergie électrique facilitée : ce compteur nouvelle génération permet un suivi plus facile de la production électrique décentralisée et permet d’enregistrer, sur un seul compteur, l’énergie produite et l’énergie consommée, au lieu de deux actuellement.

Pour les clients nécessitants une aide particulière d’accès à cette technologie, notamment les personnes âgées ou les handicapés, ERDF compte même utiliser le Service Civique, initié par le président François Hollande.

Linky boitier énergétique moderne

… et pour ERDF ainsi que les distributeurs

Du côté d’ERDF et des distributeurs, Linky apporte plusieurs avancées majeures :

  • Un ciblage très précis des zones où l’électricité est défaillante, et donc une réactivité ciblée et des agents réduits pour les interventions éventuelles.
  • Une standardisation de l’appareillage.
  • Une intervention en direct et à distance avec le consentement du client.
  • Des mises à jour régulières et automatisées.
  • Une facilité pour couper ou alimenter un foyer avec un temps raccourcit pour ces opérations. Celles-ci se feront sans avoir le besoin qu’un agent vienne sur place.
  • Un apport quantitatif en données collectées, qui va permettre d’affiner le big data d’ERDF et donc la finesse et l’ajustement du débit électrique par exemple, mais également en fonction des utilisations électriques.
  • Le fournisseur électrique pourra suggérer au client de faire un bilan énergétique grâce au boitier Linky.
  • Les services fournisseurs seront personnalisés pour le client. Ils pourront distinguer des moments dans la journée, le mois, etc… sur leur consommation et feront donc des nouvelles offres qui seront très vite mises en place. Les tarifications seront adaptées.

Linky est limité à 36kva (puissance délivrée) et est donc pour l’instant réservé à l’univers résidentiel. Le compteur PME-PMI est aussi en cours de déploiement pour les entreprises désireuses d’avoir un « Linky professionnel ».

Linky s’adresse au segment important des consommateurs, les individus lambda, qui représentent le secteur de masse. Dès que Linky est en place, le client va pouvoir, par exemple, suite à la réception d’amis chez soi, voir ce qui a été consommé, faire la chasse au gaspillage, etc.
Avec Linky c’est 35 millions de compteurs à changer sur tout le territoire national.

Linky sous une autre vue

Un retour utilisateur prometteur

Les diverses expérimentations menées ont permis d’apprendre une chose : quand les gens veulent s’approprier cette technologie et s’impliquer, ils peuvent engranger des gains importants sur leurs factures d’électricité. Mais cela dépend des comportements utilisateurs avant tout.

ERDF apporte un service innovant avec un nouveau confort pour le client.

Un appareil protégé et autonome

Avant tout c’est un boitier compatible IPV6. Il intègre des systèmes de sécurité implémentés dès le départ et non rajoutés, comme certains autres boitiers. Cette fonctionnalité de protection est évolutive. Il nécessite bien entendu le consentement de la personne, notamment pour la collecte des données et la mise en relation.

Linky ERDF dénudé

Mais comment fonctionne-t-il ?

Pour que cela fonctionne, il faut savoir que Linky n’est pas juste un compteur, c’est avant tout un écosystème. Linky (1) utilise la technologie CPL (2), qui va se charger de transmettre l’information, par le réseau électrique, au concentrateur (3). Les câbles électriques basse tension deviennent alors des vecteurs de communication. Cela permet d’échanger des données et des ordres entre compteurs et concentrateurs et dans les deux sens. Puis arrivent les concentrateurs (3). Les compteurs Linky (1) sont reliés à lui comme une grappe avec des raisins. C’est ce concentrateur (3) qui transmet des demandes de télé-opérations, interroge les compteurs, traite et stock les informations qu’il reçoit avant de les transmettre au Système d’information centralisé. Le réseau de télécommunication (4) permet la communication entre les concentrateurs (3) et le Système d’information centralisé. Le concentrateur équivaut à un téléphone mobile. Enfin le Système d’information centralisé (5) reçoit les demandes de la part des Systèmes d’information internes d’ERDF, et les traites de façon automatisée. Les demandes des fournisseurs sont transmises via un portail d’échange entre les fournisseurs et ERDF.

Pour sa communication, il faut rajouter que Linky utilise 36 voies différentes au travers du câble électrique. Donc 36 possibilités de communiquer. Quand il y a des bouchons sur les voies et bien elles sont reportées sur une autre voie. Pour schématiser, avec Linky c’est une autoroute et non plus une départementale.

Linky schéma de fonctionnement

Si jamais une coupure électrique importante a lieu, il faut savoir que Linky conserve en mémoire les données sur une durée de deux mois. L’information n’est jamais perdue. Toutes les informations sont récupérées et elles remonteront à un moment ou à un autre. Il y a un système de régulation qui empêche ainsi les bouchons de connexion et les surcharges, voir les plantages du réseau électrique.

Avec Linky, ERDF révolutionne la gestion de l’énergie et sa distribution par les fournisseurs, mais également l’utilisation pour le client in fine. Déployés pour une période de 20 ans actuellement, les systèmes du boitier sont évolutifs. A terme, avec cette technologie, ERDF pourra transporter Internet. Ils pourront échanger avec toutes les technologies de la maison comme en utilisant la technologie CPL actuellement, mais sans les boîtiers nécessaires à la connexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *