in ,

Le NDC accélère le développement des startups IoT taïwanaises

ndc tapei taiwan iot particle startup développement

Zach Supalla, CEO de l’entreprise à succès Particle, est de visite à Taiwan dans le cadre du NDC pour conseiller les startups émergentes afin qu’elles ne fassent pas d’erreur avant leur lancement. 

La capacité de Taiwan à innover dans le secteur de l’IoT est énorme. Voici comment le National Development Council (NDC) intervient pour les aider à innover.

L’état de Taiwan occupe en effet une position très avantageuse dans la chaîne d’approvisionnement mondiale en matériel informatique (TIC). Afin de réaliser avec la concurrence dans le secteur, qui intègre l’équation hardware et software, les sociétés taïwanaises doivent rompre avec le modèle traditionnel de la chaine d’approvisionnement. En effet, c’est le moment idéal pour les startups basées dans la région de rentrer sur le marché de l’IoT.

Zach Supalla et le NDC aident les startups taïwanaises à développer un esprit d’innovation

Dans le cadre du positionnement agressif de Taiwan, afin de tirer profit du potentiel commercial des applications IoT, le National Development Council (NDC) a invité le CEO de l’entreprise Particle, Zach Supalla, à Taiwan pour rencontrer les entrepreneurs et les startups de la région.

ndc supalla iot taiwan tapei startup extanstion developpement

Le NDC espère que les idées et l’expérience que de Supalla a développé avec Particle, qui est l’une des 10 entreprises les plus innovantes dans l’Internet des Objets en 2015, aidera les startups taïwanaises à se lancer dans l’innovation, à créer de nouvelles applications et stimulera l’ensemble des sociétés à s’ouvrir à de nouvelles opportunités d’affaires.

Au cours de sa semaine à Taipei, la capitale de Taiwan, Zach Supalla a prononcé un discours poignant lors du forum intitulé “New DNA of IoT Ecosystem”. Il suggère aux startups et fabricants de bien connaître la clé du succès avant de se lancer dans l’industrie de l’IoT. Un démarrage en douceur et une bonne gestion de la chaîne d’approvisionnement sont indispensables. Supalla conseille également aux entreprises spécialisées dans le matériel de s’améliorer sur ces trois aspects du « soft power » : 

  • Adopter un processus de développement agile qui implique de mettre au point de nouveaux matériaux et logiciels de manière fréquente.
  • Utiliser des logiciels pour créer des produits plus souples qui peuvent être améliorés au fil du temps par des mises à jour, au fur et à mesure que la société en apprend davantage sur ses clients.
  • Être solide face à l’échec afin de réussir en tant qu’entrepreneur.

Il ne reste plus qu’à espérer que l’expérience du CEO de Particle stimulera l’esprit d’innovation de l’industrie taïwanaise et définira les fondations de la création d’applications IoT made in Taiwan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.