in ,

Google & Honeywell règlent leur litige de brevets sur les thermostats Nest

Nest Thermostat litige google smart home

Cela fait quelques années que la société Honeywell s’en prend Nest, l’accusant d’avoir violé s’est brevets. Il semblerait qu’aujourd’hui, les deux sociétés aient trouvé un arrangement financier à ce litige.

Google et le fabricant Honeywell ont annoncé avoir réglé un différend de longue date à propos des brevets des thermostats intelligents produits par Nest Labs. Début 2012, Honeywell avait déposé plainte contre Nest, pour la contrefaçon de sept de ses brevets contre la société, deux ans avant que cette société spécialisée dans la smart home ait été rachetée par le géant Google. Nous n’avons pas plus de détails sur cet l’accord, mais les deux entreprises ont déclaré qu’elles partageaient désormais un « Accord de licence croisée sur les brevets sur le long terme, reflétant la force respective du panel de brevets des deux entreprises ». Google et Honeywell ont donc finalement trouvé un arrangement financier. Les deux sociétés ont également annoncé que cet accord avait pour but de favoriser l’innovation produit et le choix des consommateurs sur le marché des produits domotique.

Honeywell aurait eu la volonté de bloquer la conception de produits concurrents

Cela faisait environ quatre ans que les sociétés s’affrontaient devant les tribunaux en attendant les résultats d’un réexamen des brevets déposés à l’US and Trademark Office (USPTO). Tony Fadell, CEO de Nest, avait caractérisé Honeywell de « troll » lorsque la plainte avait été déposée. Il ajoutait que les brevets de la société étaient « désespérément invalides », et prétendait que l’entreprise utilisait de vieux brevets pour étouffer l’innovation sur le marché du thermostat intelligent. En effet, selon Tony Fadell, à chaque fois qu’Honeywell apprenait qu’un concurrent avait prétend vendre un thermostat de la forme du sien, il répondait avec des menaces de litiges coûteux. La société aurait eu la volonté de bloquer la conception de produits concurrents.

pcloud

nest thermostat iot startup litige

Cet accord n’empêchera donc pas Nest de continuer son implantation massive sur le marché des thermostats connectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *