in

Hacking sur des baby monitors, un nouvel exemple de piratage

Baby Monitors hackés à NEw York

Une enquête a été lancée à New York par le Department Of Consumer Affairs, visant 4 entreprises dont les noms ne sont à ce jour pas dévoilés. L’affaire en cours révèle que les baby monitors d’une crèche New Yorkaise a été la proie de hackers.

Baby Monior

Le cas n’est pourtant pas isolé : de nombreux rapports, à New York et ailleurs, dévoilent que des dispositifs de surveillance de tous petits, ont été infiltrés par des pirates. Des parents effrayés ont révélé avoir découvert des étrangers parler à leurs bébés au milieu de la nuit, dans leurs moniteurs piratés.

Les baby monitors, des webcams munies d’une connexion Wifi,  destinées à assurer aux parents la tranquillité d’esprit quand ils n’ont pas leurs enfants sous les yeux, s’est transformé en objet de terreur ! C’est le cas pour une baby-sitter américaine : 

pcloud

Je changeais la couche d’une petite fille quand j’ai entendu une voix sortir de la caméra qui disait « voilà une couche vraiment sale! ». J’ai d’abord cru à une blague des parents pour me faire peur, mais j’ai vite compris que ça n’en était pas une!

Les consommateurs sont donc appelés  à faire en sorte que leurs baby monitors connectés soient sécurisés : utiliser un mot de passe “fort”, et en changer régulièrement.  Si la sécurtité de ces appareils n’est pas assurée, ils peuvent fournir un accès facile pour les prédateurs….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *