Quel virage va prendre l'assurance quant aux objets connectés?

Comment les objets connectés peuvent-ils avoir un impact sur l’assurance?

Les objets connectés font de plus en plus d’adeptes en ce moment. Pratiques, efficaces et très tendance, ces objets nous permettent d’être toujours au fait de l’actualité. Dans le domaine de l’assurance, ces objets pourront apporter de nouveaux changements.

oobjets connectés et assurance
Les objets connectés ont un impact considérable sur le calcul des assureurs

Pourquoi l’assurance ?

Si l’assurance démontre en ce moment un intérêt particulier pour l’internet des objets, et donc les objets connectés, c’est parce que par définition, l’assurance sert à couvrir les sinistres probables. Pourtant, avec des indicateurs précis qui pourront permettre de prévenir des risques et d’évaluer à l’avance les dégâts possibles, on peut minimiser les dépenses de l’assureur de manière considérable. Dans un passé pas très loin, l’assurance se basait sur des calculs de probabilité qui cherchait à déterminer la corrélation entre les fréquences des sinistres et les produits ou personnes assurés. Maintenant, les assureurs peuvent améliorer leurs bases de calculs grâce aux nombreuses informations obtenues via les objets connectés.

objet connecté
Les objets connectés et les informations qu’elles contiennent peuvent améliorer les bases de calcul des assureurs.

Comment les objets connectés vont-ils changer l’assurance ?

Premièrement, il faut savoir que les objets connectés permettent de recueillir différentes informations. D’un simple indicateur biologique à toute une panoplie d’informations sur le client, tout est possible. Et cela parce qu’en premier lieu, ces informations sont suffisamment détaillées pour permettre à chaque maison d’assurance d’affiner au mieux leurs offres. On peut donc s’attendre à une personnalisation des offres selon les personnes à assurer. Et cela grâce à un accompagnement plus détaillé pour chaque client. Assurance et objets connectés font-ils bon ménage ?

La récolte des données permet à chaque assureur de minimiser les risques et les probabilités des sinistres. On peut maintenant espérer de nouvelles offres diversifiées des assureurs pour que chaque contrat d’assurance puisse coller parfaitement aux attentes et besoins de chaque client. Et bientôt, on aura plus besoin d’offres de prévention que de couverture de sinistre toujours avec ces petits dispositifs intelligents connectés.

objets connectés
Les objets connectés se révèlent être une mine d’informations pour les assureurs

Intensification de la concurrence en vue

Le domaine de l’assurance est vaste. De l’assurance de la personne à ses biens dont les véhicules et les biens immobiliers, le secteur est tout simplement vaste. Grâce à une avancée importante qui se fait en ce moment sur le réseau internet, on pourra s’attendre à une intensification de la concurrence dans la filière. Premièrement, l’analyse des données collectées en masse pourra permettre l’établissement de nouvelles offres. Et comme dans tout commerce, les offres les plus personnalisées attirent toujours plus de clients que les autres. Ainsi, si les assureurs ne basculent pas encore dans l’exploitation de l’internet des objets, ils risqueront d’être un peu en retard. En plus, pour bénéficier de ces nouvelles offres, les gens sont très intéressés de partager même des informations plus personnelles et si les assureurs ne font pas attention, d’autres concurrents seront à l’affût de cette aubaine.

 

Source

1 commentaire

  1. Bonjour,
    les objets connectés et l’assurance … un pas vers une surveillance tout azimut ! On n’oublie trop souvent qu’une assurance est avant tout une entreprise dont le but est d’être profitable … Imaginer la combinatoire possible des informations que peux récupérer une telle association !

    Des capteurs sur votre voiture, sur vous, et sur votre habitat ! vous n’avez pas garé votre voiture dans son garage… une fois, deux fois, trois fois … votre prime augmente ! votre voiture couche dehors votre franchise augmente … vous sortez de chez vous les volets ne sont pas fermés … votre franchise augmente en cas de vol … vous roulez plus souvent sur des routes nationales que sur des autoroutes … votre risque d’accident est plus grand … vous conduisez depuis plus de 2 heures … votre risque augmente …

    sous couvert de pleins de bonne intention le risque de dérive est à la mesure des enjeux financiers … mais peut-être pas pour vous … consommateur ! ok ne voyons que le bon côté des choses et pour le reste …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *