in

Les passerelles Kerlink IoT prennent en charge le réseau LoRaWAN peer-to-peer d’Helium

Kerlink gateways

Kerlink a annoncé que ses trois passerelles IoT sont désormais conformes au réseau sans fil LoRaWAN d’Hélium. En effet, ce dernier regroupe des milliers de points d’accès individuels qui exploitent la crypto-monnaie Helium Network Token (HNT).

Appelé People’s Network et lancé par Helium, ce réseau mondial distribué apporte un changement fondamental à l’infrastructure sans fil décentralisée. Il exploite des hotspots combinant la blockchain Helium et le logiciel LoRaWAN sur une passerelle unique et compacte. En outre, il fournit une faible puissance et une large couverture pour les capteurs et les appareils IoT.

Les passerelles Kerlink : l’un des premiers réseaux sans fil LoRaWAN Peer-to-Peer

Les Wirnet iSeries de Kerlink figureront parmi les premières passerelles LoRaWAN à intégrer un logiciel d’exploitation minière. En effet, ce spécialiste des solutions Iot a déjà reçu l’approbation HIP19 de la communauté Helium et de la DeWi (Decentralized Wireless Alliance). Cette autorisation fait de lui l’un des rares fabricants de hotspots capables de produire et de distribuer des mineurs compatibles sur le réseau

lora iot qr code

Par ailleurs, cette intégration représente une nouvelle étape dans la diversification des capacités d’équipement du spécialiste de l’OT. Elle révèle comment l’investissement continu de Kerlink dans la R&D lui permet de répondre rapidement à l’évolution des applications et aux pratiques innovantes des réseaux LoRaWAN.

En outre, cette caractéristique garantit que l’algorithme peut vérifier si les hotspots représentent précisément leur emplacement. Selon Hélium, grâce à ces points d’enregistrement, les clients peuvent facilement participer au déploiement de sa couverture et à l’utilisation de réseaux IoT sans fil ouverts basés sur LoRa.

pcloud

Architecture LongFi

La capacité du réseau populaire d’Helium repose sur l’architecture LongFi qui intégrant le protocole sans fil LoRaWAN et la blockchain Helium. Cette technologie offre une grande capacité d’itinérance et prend en charge les transactions de micropaiement. Avec cette approche, les clients ne paient qu’en fonction de leur utilisation du réseau sans avoir à déployer de passerelles ou de serveurs.

En outre, ce système cible les capteurs et les appareils à faible puissance. Parmi eux, les colliers pour animaux de compagnie et les trackers de vélo, entre autres, qui utilisent des points d’accès compatibles. Connecté à un point d’accès proche, le réseau populaire émet une “preuve de couverture” validant la disponibilité de la passerelle et de la couverture associée.

L’objectif du réseau populaire ou People’s Network

Dans les réseaux LoRaWAN traditionnels, une seule entité gère un LNS (LoRaWAN Network Server) central ou régional. Cependant, la conception d’Helium pour un réseau décentralisé signifie que les passerelles doivent être exploitées de manière indépendante. Dans le cas contraire, l’accès au réseau nécessiterait l’autorisation d’une seule entité centrale, à savoir l’opérateur LNS du réseau.

Par conséquent, le réseau populaire vise à permettre la multi-location des LNS sur le même système LoRaWAN public. Cette particularité fait de ce système de partage une solution différente de toutes les autres. En effet, elle est compatible avec les serveurs de réseaux privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *