Accueil > Tech > Sécurité > Police prédictive : l’utilisation de l’IoT pour sécuriser nos villes
police criminalite predictive camera big brother iot

Police prédictive : l’utilisation de l’IoT pour sécuriser nos villes

L’émergence d’applications de surveillance de police pour prévoir la criminalité dans le but de sécuriser nos villes, est le moteur de l’innovation gouvernementale au niveau de l’IoT. Bien que des obstacles freinent le développement de ces technologies, il existe déjà des solutions intéressantes. 

L’IoT est en pleine phase de développement au niveau des institutions et organismes gouvernementaux. De tels outils technologiques mis à disposition des gouvernements seraient un vrai plus pour notre sécurité de tous les jours et faciliteraient la tâche aux policiers. De nombreuses solutions ont déjà été dévoilées pour améliorer les stratégies de sécurité publique.

L’une d’elle a été dévoilée en septembre dernier par la startup Hitachi Data Systems. Cette solution a été conçue dans le but d’améliorer la sécurité des citoyens en utilisant l’IoT. Hitachi Data Systems a mis au point un système de Cloud permettant aux responsables de la sécurité publique d’utiliser l’analyse prédictive de la criminalité grâce à un système de video surveillance pour renforcer la lutte contre la criminalité.

Cette solution est un outil qui analyse les réseaux sociaux, Internet, des vidéos d’anciens flagrant délits et bien d’autres flux de données pour faire des prédictions.

Les policiers dotés d’armes intelligentes ?

l’Internet des Objets peut également aider à améliorer la sécurité des citoyens en équipant les forces de l’ordre. La startup Yardarm Technologies a annoncé qu’elle avait mis au point une arme à feu intelligente dotée d’un accéléromètre, d’un gyroscope et de la technologie sans fil GSM et Bluetooth pour surveiller et enregistrer des données à chaque fois que l’arme se décharge. Cette arme comprend plusieurs capteurs et fonctions de géolocalisation afin que l’on puisse tracer sa position et savoir exactement d’où les coups de feu ont été tirés. D’autres pistolets sont désormais équipés d’un système d’authentification par empreinte digitale ou d’une puce d’identification par radiofréquence, reliée à un bracelet connecté, pour s’assurer que l’arme ne soit pas utilisée par un autre agent que celui auquel elle est affectée.

Savoir d’où viennent les balles tirées dans les zones publiques

Des entreprises développent également des technologies IoT pour les services des police, leur permettant de savoir où se trouvent les coups de feu en temps réel. La société SST a annoncé qu’elle avait développé un système baptisé ShotSpotter, qui détecte les balles tirées en public pour aider la police à retrouver l’arme à feu. Ce système utilise des micros connectés, installés dans un campus ou dans une ville, capables de couvrir 25 km carrés. Les micros analysent le bruit des coups de feu et envoient les données aux services de police. Ils seront ensuite en mesure d’estimer le temps qu’il a fallu pour que le son atteigne le micro, afin de localiser la zone du tir.

Ces différentes solutions pourraient avoir un impact considérable sur le travail des autorités. Mais la mise en oeuvre de ces technologies est confrontée à des obstacles. Ces capteurs récoltent un grand nombre de données qu’il faut traiter, analyser et distribuer. Pour cela, il faudrait qu’un réseau de communication LTE remplace les systèmes traditionnels comme le TETRA. Il s’agit d’un système radio numérique professionnel spécialement conçu pour des services officiels tels que les secours, la police, les pompiers, etc.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend