in

Pour vivre heureux, vivons connectés ? Les Up Conférences vous interrogent.

Anticiper, décloisonner, inspirer : ce sont les missions que se fixent les « Up Conférences », la plateforme de l’innovation sociale. « Pour vivre heureux, vivons connectés ? », c’était la question du 28 janvier dernier. Résumé en bref et en tweets.

Il n’existe pas aujourd’hui « d’Internet des objets», mais tout au plus une connexion en silos d’objets conçus et régis selon les règles les plus classiques de l’économie industrielle. La connectivité des objets et des espaces pourrait même signer la fin de la “parenthèse internet”, celle d’un réseau sans tête, sans finalité et totalement ouvert (…)Daniel Kaplan, Fondation Internet Nouvelle Génération

Cette phrase, issue d’un article de Daniel Kaplan sur le site de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), défile sur l’écran en fond de débat. L’idée ici, c’est non pas de venir discuter chiffres, budget et stratégies, mais plutôt sociologie, philosophie, sécurité et innovations autour de l’Internet des objets. Le débat est ouvert à tous, pas de cloisonnement.

Up Conférence
David de Amorim (La Poste), Daniel Kaplan (Fondation Internet Nouvelle Génération), Anne-Cécile Worms (Art2M), Dimitri Carbonelle (Livosphère)

 

De nombreux étudiants sont présents dans l’assistance, mais également des acteurs de la vie associative, et autres professions concernées par le développement de la sphère numérique. Une voix s’élève au moment des questions échangées, une femme, travailleuse sociale, « Comment vont faire les personnes dont je m’occupe, évoluant dans un climat défavorable financièrement et socialement, pour s’adapter au monde des objets connectés ? Ils ont d’autres problématiques, et les prix sont trop élevés !»

C’est Anne-Cécile Worms, fondatrice de la revue Art2M qui lui répond : « Il existe des composants à partir de 29 euros comme les Arduino, ou à 50 euros les Rasberry Pi, qui sont des modules peu chers qui permettent de fabriquer ses propres objets connectés, avec une petite dose d’apprentissage autonome du langage de développement». Une façon de sous-entendre que bientôt, associations comme grand public pourront apprendre, avec la généralisation des objets connectés, à mettre à disposition du plus grand nombre ces objets du quotidien.

 Propos tweetés

Comme un prolongement naturel, la plupart des participants à la conférence « Pour vivre heureux, vivons connectés » étaient nombreux à relayer les informations sur Twitter. Voici un petit aperçu des tweets postés, les nôtres inclus :

Twitter Daniel Kaplan
Propos de Daniel Kaplan, mettant en perspective les smart-cities avec les civilisations disparues
Twitter
Propos de Daniel Kaplan
Twitter
Propos de David De Amorim, Directeur Innovation chez La Poste
Twitter
Une boutade de Daniel Kaplan sur les nouveaux objets connectés, comme le sextoy qui peut être piloté à distance par des inconnus
twitter
Un tweet de @DareDareTeam, une communauté Facebook destinée à faciliter les projets et le lien entre divers acteurs.

Une conférence intéressante, plutôt adressée aux novices, sceptiques, et étudiants qui souhaitent mieux comprendre le monde des objets connectés. Une vulgarisation en somme, élégamment enrichie par les propos de Daniel Kaplan, fondateur de la FING. Un endroit d’échange, de lien et de débat intéressant pour toute personne passionnée par la question de l’Internet des objets que nous vous recommandons.
Prochaine thématique : « Comment naissent les innovations », à la Gaïté Lyrique, de 19h15 à 20h45, avec Étienne Klein.

En savoir plus : Site des Up Conférences et site de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.