in

Comment assurer la sécurité de sa maison connectée ?

La maison connectée c’est le point le plus sensible en matière de sécurité. En effet, que ce soit pour les caméras de surveillances ou les systèmes de serrures connectées, ces objets se doivent d’être irréprochable et à l’épreuve des hackers. Objetconnecte.com vous livre des conseils pour améliorer la protection de votre maison connectée.

cadenas sécurité

Ne jamais connecter ses objets sans pare-feu

La plupart de vos routeurs agissent comme un pare-feu en effectuant du Network Adress Traduction (NAT). Cet anglicisme signifie que votre routeur traduit votre adresse IP interne (c’est-à-dire personnelle), en une adresse IP globale. Ainsi votre ordinateur domestique n’est pas détectable, et est caché comme tout les autres derrières une seule identification publique.
Ainsi, personne ne peut savoir en lisant l’adresse IP quel ordinateur appartient à quelle personne.
Quel est le rapport avec les objets connectés? Eh bien, tout comme vous n’envisagez surement pas d’enlever la fonction NAT de votre routeur car elle protège votre ordinateur, pourquoi exclure les objets connectés de la protection de votre firewall?
Même si vous ne le faites pas consciemment, il faut savoir que certains objets connectés, comme les caméras de sécurité par exemple, en vous proposant une option d’installation rapide vous font sortir de cette protection NAT.
Nous vous déconseillons donc fortement cette option. Le mieux est même de posséder un firewall (pare-feu) avec une redirection de port configuré pour vous permettre d’accéder au réseau de votre maison connectée de n’importe où en toute sécurité.

 

Vérifiez que votre firewall est à jour de façon régulière

Un système de protection Internet se met à jour, afin d’être à même de vous protéger des nouvelles menaces. Ne pas le mettre à jour de façon régulière, c’est le rendre caduque et donc inutile.
Les objets connectés et les box domotiques sont souvent équipées d’un firewall. De la même manière qu’avec votre antivirus, assurez vous que son système soit à jour avant de l’intégrer dans le réseau de votre domicile.
Souvent, l’objet vous est livré avec sa configuration de base et il se peut que des patchs de mise à jour aient été édités depuis. Il faut donc se rendre sur le site de votre constructeur et vous assurer qu’aucun patch correctif ne s’applique à votre objet connecté.

pcloud

 

Utilisez un VPN pour contrôler votre installation à distance

Le VPN (Virtual Private Network), c’est un système permettant de créer un lien sécurisé entre deux ordinateurs distants. Traduit en français par Réseau Privé Virtuel (RPV), il vous permet donc d’accéder au moniteur qui contrôle l’infrastructure de votre maison connectée (ordinateur ou box domotique) de manière complètement sécurisée.
On vous conseille des VPN comme TopGuard ou encore CyberGhost, pour ainsi accéder à toutes les informations de vos objets connectés à distance sans craindre que cette connexion soit identifiée ou piratée, surtout dans le cas d’une connexion WIFI non sécurisée (aéroport, café, parc…).
Le mieux, mais malheureusement aussi le plus complexe, consiste à configurer son propre VPN. Pour cela, je ne peux que vous conseiller de trouver un tutoriel, en attendant qu’objetconnecte.com vous livre son propre guide de configuration.

CNIL sécurité
crédit photo: begeek.fr

Sécuriser son réseau Internet

Toutes les étapes évoquées auparavant n’ont aucun sens si votre réseau Internet n’est pas lui-même sécurisé. Pour cela, assurez vous que votre connexion Internet ne peut être émise par WAN (Wide Area Network), c’est-à-dire au réseau de votre opérateur. En effet, rien ne sert de configurer un réseau VPN si vous restez sur le réseau classique pour naviguer sur Internet.
Bien sûr, votre antivirus est aussi visé dans cette rubrique. Il est important de se doter d’un antivirus à la hauteur de la configuration sécurisée que nous vous avons aidé à mettre en place.
Pour être sûr que votre réseau est à la hauteur, il faut aussi apprendre à le configurer soi-même et à le rendre infranchissable.
Pour cela, la CNIL a établi un guide intitulé la sécurité des données personnelles, qui vous permettra de devenir un expert en sécurité des données et de configurer une connexion réseau à toute épreuve.

source: lifehacker.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *