in

Starlink de SpaceX à la conquête des avions

Starlink

SpaceX, l’entreprise d’Elon Musk spécialisée dans le domaine de l’astronautique et du vol spatial, vient d’annoncer le lancement de Starlink Aviation. Cette nouvelle unité commerciale a pour mission de rendre accessible le service d’internet satellitaire haute vitesse aux compagnies aériennes à compter de 2023. 

Alors qu’il n’était jusque-là réservé qu’aux véhicules de plaisirs, aux bateaux de croisières et aux yachts, le service internet par satellite de Starlink met le cap sur le ciel. Avec l’installation d’un aéroterminal qui incorpore une antenne réseau à commande électronique, permettra de fournir aux avions un débit Internet allant jusqu’à 350 mégabits par seconde.

Selon l’entreprise, cet ultra-haut débit combiné à une faible latence de seulement 20 millisecondes permettra de passer des appels vidéo et de jouer à des jeux vidéo en ligne. Des activités autrefois impossibles en vol. En effet, jusqu’à ce jour, les grandes compagnies aériennes sont rarement capables de fournir un débit Internet supérieur à 100 mégabits par seconde.  Et encore, à une altitude plutôt basse.

Un prix assez qui défraie la chronique

Pour l’heure, Starlink aviation vise principalement une clientèle haut de gamme ainsi que les petits avions de sociétés comme Embraer, Bombardier ou encore Gulfstream G650. Ainsi, ce service a un prix :  150 000 $ pour l’installation du matériel et 17 000 $ à 34 000 $ par mois pour la maintenance. Le prix pourra néanmoins baisser au fur et à mesure du déploiement de la solution dans les grands aéroports mondiaux et les principales flottes d’appareils.

Starlink : une division en pleine montée en puissance

 

Si auparavant, le service à large bande de Starlink nécessitant l’utilisation d’un terminal au sol avec une vue dégagée du ciel pour fonctionner, la Commission fédérale des communications (FCC) des États-Unis vient d’autoriser SpaceX à offrir le service aux véhicules.

Une excellente nouvelle qui a permis à la firme de nouer de nombreux partenariats stratégiques. Pour ne citer que sa collaboration avec les compagnies aériennes Hawaiian Airlines, JSX ou encore Speedcast. T-Mobile US a également annoncé qu’elle commencera à utiliser le service Starlink d’ici à la fin de l’année 2023 pour offrir à ses clients une  couverture nationale de messagerie texte là où les macro-antennes terrestres ne peuvent pas atteindre.

Selon Elon Musk, sa division est sur la bonne voie et compte aujourd’hui 500 000 abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.