Accueil > Business > E-Santé > Stop Cannabis : Une application pour suivre et stopper sa consommation

Stop Cannabis : Une application pour suivre et stopper sa consommation

L’application Stop Cannabis accompagne les consommateurs dans une réflexion de consommation de cannabis ou sur celle de l’entourage des fumeurs.

L’utilisation à outrance de cannabis est destructrice. C’est le produit illicite le plus largement consommé en France, sa consommation peut entraîner de sérieuses complications.

Pour apprendre et accompagner les fumeurs à évaluer leur usage et aller vers un arrêt total de cette substance, l’hôpital de la Salpêtrière à Paris associé à l’Hôpital universitaire de Genève par l’intermédiaire du professeur Khazaal ont créé Stop Cannabis, une application d’aide au sevrage du cannabis.

Le cannabis est le produit psychoactif le plus consommé chez les jeunes en France, selon un rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

Des risques trop méconnus

Selon les psychiatres, la première fois est extrêmement dangereuse, car elle donne un tel effet que le consommateur ne peut s’empêcher, dans la plupart des cas, de renouveler son expérience.

Le nombre de fumeurs de cannabis ne fait qu’augmenter engendrant des maux irréparables. Chez ceux qui ont une consommation de cannabis excessive sur une longue période le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde se fait sentir : il se caractérise par d’intenses vomissements accompagnés par une perte de poids et une forte déshydratation.

L’usage régulier de cannabis concerne 9 % des jeunes de 17 ans contre 6 % en 2011, les garçons plus souvent que les filles (12 % contre 6 %) selon la 7e édition de OFDT. L’application Stop Cannabis permet d’évaluer la consommation de cannabis et de voir si celle-ci est à risque, faible, modérée avec une graduation des bénéfices que le fumeur aura en arrêtant ses consommations, tant en termes de coûts que de bien-être physique et mental.

Elle permet donc de s’informer sur les risques encourus ou recevoir des conseils personnalisés. Tribu, témoignages, test, Coach: autant d’aides pour faire le point.

Stop Cannabis s’adresse aux jeunes consommateurs

stop cannabis application

Cette application par le biais de messages, notifications permet de progresser dans son arrêt. Cet un outil qui permet à la personne de s’approprier sa démarche de soin avant une médicalisation.

Stop Cannabis permet donc d’évaluer la consommation de cannabis sans la psychiatriser, c’est un véritable parcours et au bout de celui-ci si la personne rechute, elle peut se rendre en centre de soin et aussi sur un forum. La cible concernée par cette application est centrée majoritairement vers les moins de 30 ans et en particulier les 13/18 ans, car on assiste à une banalisation de l’utilisation de cannabis atteignant parfois entre 15 et 20 joints par jour.

L’application Stop Cannabis est gratuite et depuis 3 ans ce sont plus de 25000 personnes en France qui l’ont utilisée. Il semble important que cette application puisse être accessible à tous et pour cela la faire connaître est primordial. À ce jour, c’est lors des rencontres au niveau des urgences, des consultations et le bouche-à-oreille qui permet de la faire connaître.

Pour les hôpitaux de Genève et Paris, un des intérêts de cette application est la récolte de données permettant de faire de la recherche épidémiologique et ainsi de connaître l’évolution des comportements.

Des solutions  IoT de prévention à développer

Il s’agit d’une première étape de la compréhension par les consommateurs des dangers d’une drogue comme le cannabis. Les plus motivés trouvent un accompagner pour arrêter cette drogue. Si la plupart des solutions IoT présentes sur le marché (notamment aux États-Unis) visent principalement à la produire, l’industrie de la santé connectée doit également imaginer les dispositifs connectés de demain qui pourront améliorer la prévention, voire aider à stopper l’usage des drogues récréatives chez certains consommateurs.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

1 commentaire

  1. Après Plus de 40 ans d addiction c est tellement géant d arrêter nouvelle vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend