in ,

Symantec : du machine learning pour protéger les terminaux

symantec protection intelligente

Symantec, le célèbre fournisseur de logiciels de sécurité propose une solution nommée Endpoint Protection 14. Celle-ci se base sur l’intelligence artificielle et le machine learning pour repérer les intrusions des hackers. 

Alors que les failles de sécurité et les attaques par déni de service défraient la chronique, c’est le bon moment de proposer des solutions de sécurité innovantes. Symantec dégaine Endpoint Protection 14. L’objectif, renforcer ses services à l’aide de l’intelligence artificielle.

L’entreprise utilise le machine learning pour vérifier les données et détecter des motifs, des anomalies qui pourraient indiquer une cyberattaque en cours. L’apport de l’intelligence artificielle permet de stopper des menaces avancées à tous les niveaux, des terminaux (ordinateurs, serveurs ou capteurs) au cloud. L’offre de sécurité apporte un contrôle accru des applications et le verrouillage des systèmes.

La solution de protection intelligente de Symantec combine le machine learning, la mitigation de l’exploitation de la mémoire et l’analyse des menaces. Le rachat de l’entreprise Blue Coat finalisé en août dernier pour 4,6 milliards de dollars permet à Symantec de faire évoluer ses logiciels. Le partage d’informations avec la compagnie a pour but d’améliorer la vérification des éléments de sécurité par trillions et de prévenir la perte des données quand elles sont essentielles.

Protection informatique : un marché florissant

Cette nouvelle mouture n’est pas anodine et la montée en puissance de l’Internet des Objets incite les entreprises à investir dans de nouveaux programmes de cyber-surveillance. A ce sujet, la firme ajoute avoir découvert 430 millions de nouveaux malware en 2015.

La menace qui plane sur l’Internet mondial va évidemment pousser les spécialistes de la protection informatique à proposer des solutions innovantes. IBM, par exemple, développe en ce moment Watson for Cyber Security, un programme pour ajouter des fonctions de protection à l’IA Watson. Il faudra toutefois attendre leur mise en place massive pour observer un effet positif ou non. La promesse marketing ne suffira clairement pas à satisfaire les entreprises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.