Accueil > Business > Transports > Tesla va équiper ses voitures de son propre ordinateur dédié à l’IA
tesla model 3 resultat autopilot

Tesla va équiper ses voitures de son propre ordinateur dédié à l’IA

Tesla a annoncé qu’elle remplacera les ordinateurs embarqués dans ses véhicules semi-autonomes par une carte de son cru. Elle serait capable de gérer 2000 images à la seconde, soit 10 fois plus que le système Autopilot 2.0. 

Depuis décembre 2017, il est de notoriété publique que Tesla conçoit sa propre carte dédiée à son système de conduite autonome Autopilot. Après deux ans de travail, l’entreprise par la voix d’Elon Musk a déclaré lors de la présentation des résultats financiers qu’il était temps de “vendre la mèche”.

Hardware 3, le futur du système de conduite autonome Autopilot

Tesla va ainsi remplacer les ordinateurs centraux des Model S, X et 3 en y intégrant la carte informatique nommée Hardware 3. Peter Bannon, directeur de la branche Autopilot a confirmé l’information et a précisé que la carte était en test dans plusieurs véhicules sur la route.

Cette démarche s’inscrit dans la mise à jour du système Autopilot afin de le rendre bien plus performant. Rappelons que la version 2.0 et 2.5 d’Autopilot ont impliqué dans au moins deux accidents mortels.

Selon Elon Musk, Autopilot 3 sera bien plus performant grâce à la carte Hardware 3. Le dirigeant a expliqué que la carte modifiée embarquant des processeurs graphiques Nvidia serait 10 fois plus performante en termes de traitement d’images. Alors que la carte embarquée avec Autopilot 2.0 était capable de traiter 200 images à la seconde, Hardware 3 peut analyser 2000 images à la seconde. Les équipes de Peter Bannon ont pensé cet ordinateur comme “un accélérateur de réseau neuronal”.

Le site Electrek explique le nouvel ordinateur remplacera les anciens modèles. Les propriétaires des véhicules déjà en circulation n’auront qu’à se rendre aux concessionnaires les plus proches pour se faire remplacer gratuitement cet élément l’année prochaine.

Un tel équipement permettrait en principe à Elon Musk de concevoir des voitures complètement autonomes sans besoin de les équiper de LiDAR. Ce système de télédétection par laser est utilisé par la plupart des constructeurs automobiles qui développent un système de conduite autonome. Typiquement, c’est la “girouette” que l’on peut voir sur les toits des Volvo XC90 d’Uber ou des Chrysler Pacifica de Waymo.

Tesla doit d’abord livrer les commandes de Model 3

Cette ambition est cependant condition des résultats de l’enquête autour de l’accident mortel sur une autoroute californienne en mars dernier. Le CEO de Tesla s’est défendu à plusieurs reprises expliquant qu’Autopilot n’était pas conçu pour réduire les chances d’avoir un accident.

Pour les analystes (et les personnes qui ont pré-commandé les véhicules en question), Tesla doit surtout augmenter ses capacités de production. Lors de l’annonce de ses résultats, l’entreprise a estimé qu’elle pourra produire 50 000 à 55 000 Model 3 au troisième trimestre 2018, à raison de 6000 véhicules par semaine. Elle a livré 18 449  Tesla Model 3 et a produit 53 339 véhicules.

Si le chiffre d’affaires est en hausse et atteint 4 milliards de dollars, les pertes nettes atteignent 717,54 millions de dollars. Il faudra rapidement trouver la voie de l’équilibre financier afin de poursuivre le développement du système de conduite autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend