in

Le transport d’organes par drone enfin possible ?

Transport d'organes par drone

Un article  récemment publié affirme la faisabilité de l’utilisation d’un drone pour le transport d’organes destinés à la transplantation. Une équipe de chercheurs a d’ailleurs étudié le cas et a affirmé qu’il est tout à fait possible de recourir aux drones de livraison.

Les grandes entreprises telles que Walmart et Amazon cherchent aujourd’hui une meilleure alternative de livraison face à l’augmentation du trafic terrestre. Un facteur entraînant souvent des retards à cause de l’encombrement des rues des villes.

Transport d’organes par drone piloté à distance : une question de vie ou de mort

La branche de la médecine s’intéresse davantage à l’utilisation des drones de livraison pour transporter des organes destinés à la transplantation. Rappelons que cette idée futuriste date déjà de quelques années.

En 2021, une équipe de chercheurs a fait transporter un poumon par le biais d’un drone de livraison. Le poumon du donneur aurait traversé toute une ville en direction du Toronto General Hospital depuis Toronto Western Hospital. À titre d’information, environ 1,2 kilomètre sépare les deux établissements.

Cette distance peut sembler insignifiante, certes. Mais si on la compare avec le transport d’organes par voie terrestre, c’est plutôt avantageux de recourir au drone. Surtout du point de vue du timing. Nous pouvons même confirmer que même les véhicules d’urgence ne peuvent parcourir cette distance assez rapidement. « Quand un organe a été retiré de son enveloppe corporelle, il se détériore. Il faut en effet se dépêcher de le livrer le plus rapidement possible pour pouvoir le transplanter en temps voulu. C’est une question de vie ou de mort », ajoutent les auteurs dans leur article.

Le drone M600 : la solution idéale

modèle utilisé pour le transport d'organe

Durant l’expérience, les chercheurs ont utilisé le modèle M600 de la marque chinoise DJI. Mais des modifications ont été apportées dans le but d’y installer une boîte de transport de poumon. Les membres de l’équipe ont également modifié les systèmes électroniques du M600. Objectif : obtenir une meilleure connectivité pour pouvoir le piloter à distance. Mais aussi de garantir qu’il arrivera à destination sans avoir à se désorienter en raison des signaux parasites.

Avec ce modèle de drone, le transport d’organes sur la distance de 1,2 km a pris environ 5 minutes aux équipes . Après la transplantation, le patient a survécu et s’est bien rétabli. Tout s’est bien passé, certes. Mais ce n’est en aucun cas le fruit du hasard. Depuis 2019, pas moins de 400 vols d’essai ont été effectués pour arriver à cet objectif.

Pour rappel, il ne s’agit pas ici de la première utilisation des drones pour transporter des organes. Toujours en 2019, on a déjà entendu parler du transport de reins de donneurs à travers Baltimore. Mais aussi au-dessus du désert de Las Vegas en 2020.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.