in ,

NPA Conseil distribue ses trophées connectés

trophée des objets connectés

La 2ème édition du Trophée des Objets Connectés s’est tenue le 2 juin 2015 à la Maison des Travaux Publics, dans le 8ème arrondissement de Paris, et a récompensé 17 des 300 candidatures déposées. Si la cérémonie était plutôt très bien rodée, les victoires des lauréats étaient en revanche trop souvent sans surprises.

 

Une 2ème édition rodée

Trophée des objets connectés 2015

Cet événement, organisé à l’initiative du NPA Conseil, s’est fixé comme mission d’aller à la rencontre des professionnels investis dans l’univers de l’Internet des Objets. Le jury était composé cette année de :

– Philippe Bailly (NPA Conseil),
– Elsa Bembaron (Le FIGARO),
– Christophe Brossard (UDECAM),
– Yael Clarke (CCM Benchmark),
– Rafael Gonzalez (Club des Annonceurs),
– Marie-Christine Lanne (GENERALI),
– Jean-Christophe Lecosse (CNRFID),
– Coralie Magnin (Carrefour Internet des Objets),
– Yves Martin (ORANGE),
– Charlotte Peltier (FNAC),
– Jamila YAHIA MESSAOUD (MEDIAMETRIE).

Parmi les critères retenus, le caractère innovant des objets connectés présentés, leur valeur d’usage et leur potentiel de développement économique.

Aux catégories de l’an dernier (Bien-être et santé,  Transport et mobilité, Maison Connectée) se sont ajoutées quelques nouveaux intitulés cette année (Jeux et divertissements et M2M), mais aussi trois prix spéciaux et une mention spéciale, qui ont d’ailleurs permis de distiller un peu de « surprise » dans cette remise de prix quelque peu attendue. Ainsi 17 prix au total, dont les 3 spéciaux, ont été remis au cours d’une soirée rythmée et à la mise en scène impeccable.

Et les lauréats sont…

box auto orange
Vainqueur du Prix des Objets Portables, la Box Auto d’Orange.

A part quelques exceptions (c’est le cas de la Jam’Box qui a reçu les Prix du Meilleur Service de Divertissement, ou encore des Prix Spéciaux décernés par le jury) nos journalistes présents sur place ont été surpris de certaines nominations, qu’il s’agisse d’objets déjà sortis depuis longtemps, ou de partenariats un peu trop serrés entre les lauréats et certaines instances organisatrices de l’événement.

Pour commencer il y a le casque de réalité virtuelle Samsung Gear VR, loin d’être une nouveauté sur le marché des objets connectés, puisqu’il fait sensation depuis déjà plusieurs mois. De même qu’un autre lauréat, Mother de Sense, l’héritier du Nabaztag qui se compose de petits capteurs, les motions cookies, qui permettent de connecter une multitude d’objets dans la maison, mais qui lui aussi est loin d’être un petit nouveau sur le marché.

Et que dire tandis qu’un partenaire de l’événement gagne un prix au cours de la cérémonie ? C’est pourtant bien ce qui s’est passé mardi soir avec le Box Auto, un dispositif se branchant à l’allume-cigare de votre véhicule et permettant de créer un réseau Wi-fi dans la voiture, et qui a été conçu par Orange, un partenaire du NPA Conseil dans l’organisation de ce trophée, et qui avait déjà été récompensé l’an dernier pour  le vidéoprojecteur Le Bloc.

bluelinea

Enfin, certains lauréats, comme par exemple le BlueGard de Bluelinea ne nous a pas paru être pertinents dans ce classement, dans le sens où même si Bluelinea a été l’un des pioniers dans la commercialisation de ce type d’objet, cette technologie s’est depuis largement démocratisée. Elle n’a donc rien à faire dans un classement qui célèbre les « dernières » innovations du secteur.

De même, ce trophée récompense également les objets en fonction de leur « potentiel de développement économique« , mais aussi pour leur viabilité. Or, et après énoncé de certains produits, nous sommes beaucoup moins optimistes que le jury de cette cérémonie, qui a notamment récompensé le FootBar Meteor (qui analyse les performances d’un joueur en fonction de son poste grâce à un algorithme), un objet fantastique, mais dont l’industrialisation à grande échelle nous parait compliquée à concrétiser.

[tie_slideshow] [tie_slide]

Feetme
Feetme
[/tie_slide] [tie_slide] maison numérique [/tie_slide] [/tie_slideshow]

Malgré ces nominations qui nous sont apparues pour certaines comme des erreurs de casting, certains lauréats nous ont véritablement surpris et sont venus illuminer cette remise de prix plutôt convenue. C’est notamment le cas du prix spécial reçu par Feetme (la semelle connectée dédiée au dépistage de la neuropathie diabétique, responsable de milliers d’amputations par an en France) récompensé comme « meilleur projet de recherche« , ou encore la « Mention Spéciale Evangélisation » décernée à Bruno de Latour pour l’initiative de sa « Maison Numérique Normande« , première vitrine d’objets connectés en situation réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.