Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Uber lève 1 milliard de dollars pour sa division de mobilité autonome
uber accident mortel voiture autonome

Uber lève 1 milliard de dollars pour sa division de mobilité autonome

Uber lève (encore) des fonds pour le déploiement de ses voitures autonomes. Softbank, Toyota et Denso vont lui accorder 1 milliard de dollars pour sa division ATG.

Alors que la plupart des investisseurs attendent l’introduction en bourse, le champion du VTC a annoncé le 19 avril qu’il lève 1 milliard de dollars pour soutenir les projets de sa division de mobilité autonome. La division ATG bénéficiera des fonds accordés par Softbank, l’équipementier Denso et Toyota.

Le groupe bancaire nippon versera 333 millions de dollars en provenance de son fonds Vision. Toyota apportera 400 millions de dollars, tandis que sa filiale Denso ajoutera 267 millions de dollars à ce pot commun. Cet accord valorise Uber ATG à 7,25 milliards de dollars.

Uber a besoin de cash pour accélerer le déploiement de ses services autonomes

La levée sera close au troisième trimestre 2019, ce qui permettra aux investisseurs de prendre une plus grande place au conseil d’administration d’Uber. La somme est également bienvenue au vu des pertes de la compagnie en 2018. Elle a terminé la dernière sur un déficit de 1,85 milliard de dollars. Les dépenses liés aux projets de conduite autonome comptent pour 450 millions de dollars.

Cela ne semble pas effrayer les investisseurs. Toyota renouvelle sa confiance dans le groupe après lui avoir donné 500 millions de dollars en août dernier. Softbank reste le premier actionnaire du champion du VTC, avec 16 % des parts de l’entreprise.

Toyota complète avec 300 millions de dollars sur les trois prochaines années. L’objectif, co-innover avec la société américaine pour développer son propre système de conduite autonome.

Une aubaine avant l’entrée en bourse

Avec ce milliard supplémentaire, la licorne compte “accélérer le développement et la commercialisation de services de covoiturage automatisés”. En effet, elle accuse un retard certain face à Waymo, la filiale de Google. L’accident mortel de Tempe en Arizona a ralenti les essais sur route. Par ailleurs, ATG a annoncé de nouvelles règles pour renforcer la sécurité et a repris les essais à Pittsburgh.

Cette nouvelle peut également influencer le sort d’Uber en bourse. Selon des sources bancaires, l’entreprise compte lever près de 100 milliards de dollars lors de cette opération qui s’annonce historique. L’IPO devrait se déroulait en mai 2019. En tout cas, Uber a déposé son dossier auprès de la SEC, l’autorité qui régule les marchés boursiers aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend