Un rapport de sécurité sur les problèmes de l’internet des objets

La Federal Trade Commission (organisme qui contrôle les pratiques commerciales aux USA) appelle les fabricants d’objets connectés à renforcer la sécurité de leurs produits.

Trop connectés mais pas assez sécurisés

La marché des objets connectés est en pleine explosion, mais l’arrivée de ce genre de technologies dans nos foyers ne présente t-elle pas un risque pour la conservation de notre vie privée ? En tout cas c’est ce que rapporte la Federal Trade Commission (FTC). Car oui, on est tellement captivés par les changements positifs que cette technologie amène dans nos vies, qu’on ne fait pas attention aux risques que cela importe. Pourtant il ne faut pas oublier que ces petits appareils passent leur temps à transmettre des données vers l’internet des objets. Alors lorsqu’on utilise un portefeuille électronique par exemple, il faut imaginer les opportunités que ça offre au potentiel hacker. Aujourd’hui, on estime à 25 milliards le nombre d’objet connectés sur la planète, et ce nombre n’a pas fini de grimper. Nos conditions physiques et financières, notre régime alimentaire, nos relations… Une grosse partie de notre vie se retrouve dans cet “internet 3.0”.

IOT Security

Les entreprises pas assez impliquées dans la sécurité

Au cours du CES 2015, Edith Ramirez, présidente de la Federal Trade Commission a souligné le manque d’implication des entreprises dans la sécurisation de leurs produits. Tout en les priant d’assurer un traitement “juste” des données d’utilisateurs. Depuis, la FTC a réunit avocats, spécialistes des technologies, académiciens… pour étudier cette problématique. Et un dossier de 71 pages résumant cette rencontre a été publié par l’organisme.

Découvrez notre lead marketplace I.T

Les recommandations de la FTC

Ce rapport de sécurité recommande fortement aux entreprises de privilégier la sécurité et de l’incorporer aux appareils dès leur création, et non quelques temps plus tard via des mises à jour. D’après une étude du “HP Security Research” réalisée en juillet 2014, 70% des objets connectés présenteraient de sérieuses vulnérabilités. La FTC appelle également les fabricants à imaginer différentes mesures qui empêcheraient tout utilisateur non autorisé à accéder aux informations personnelles stockées par les appareils. Ainsi qu’à rester transparent sur l’utilisation des données des utilisateurs.

source : slate.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *