in

Véhicule autonome : Waymo et Cruise peuvent désormais rouler sans conducteur

Waymo

Le California Department of Motor Vehicles (DMV) autorise Waymo et Cruise à proposer des promenades en véhicules autonomes au grand public. Bien qu’il s’agisse d’une étape majeure dans la poussée vers les véhicules autonomes, ces sociétés ne seront autorisées à opérer que dans certaines conditions.

Cruise et Waymo sont devenues les premières entreprises à recevoir une licence de véhicule autonome. Ainsi, elles peuvent proposer des trajets aux passagers. Désormais, il ne reste plus qu’à obtenir un permis de déploiement auprès de la California Public Utilities Commission (CPUC) avant d’offrir des trajets payants aux passagers. En outre, les deux entreprises ont intensifié leurs tests à San Francisco.

Voiture autonome : Cruise et Waymo obtiennent des autorisations

Waymo a demandé un permis de déploiement auprès du DMV en janvier. Tandis que Cruise a soumis sa demande en mars. Ainsi, ces entreprises ont reçu l’approbation du DMV pour proposer des trajets autonomes en Californie. De cette manière, les passagers des véhicules d’essai peuvent se déplacer gratuitement sans conducteur. Cette licence signifie que les entreprises se rapprochent un peu plus de la possibilité de fournir des services au grand public en dehors d’un programme d’essai.

Toutefois, les deux sociétés devront obtenir une licence de déploiement auprès de la CPUC pour pouvoir effectuer des trajets payants. Grâce à ce permis, les entreprises ont la possibilité de facturer des frais et de recevoir une compensation pour les services autonomes offerts au public.

Certes, la commercialisation des véhicules autonomes ait été beaucoup plus difficile il y a quelques années. Toutefois, Waymo et Cruise sont considérés comme deux des pionniers.

Waymo et Cruise : les caractéristiques d’approbation

L’approbation accordée à Cruise  lui permettrait de déployer cinq véhicules autonomes sans conducteur humain. En fait, ces véhicules pourraient fournir des services commerciaux dans certaines zones de San Francisco. Cruise peut alors proposer des trajets entièrement autonomes, car elle a pu obtenir un permis pilote sans conducteur auprès de la CPUC en juin dernier. 

Les véhicules de l’entreprise ne peuvent prendre des passagers qu’entre 10 heures et 18 heures. Ces derniers ne roulent qu’à 48 km par heure. En plus, ils sont interdits de circuler dans des conditions plus défavorables que la pluie et le brouillard.

La licence de Waymo, quant à elle, exige que l’entreprise mette des conducteurs humains derrière le volant. Ses véhicules peuvent circuler dans certaines parties des comtés de San Francisco et de San Mateo, où la vitesse est limitée à 65 mph. Comme les véhicules de Cruise, ils ne sont pas autorisés à fonctionner dans des conditions météorologiques autres que la pluie légère et le brouillard. 

Dans sa demande de permis auprès du DMV, la société a déclaré qu’elle déploierait des mini-fourgonnettes Chrysler Pacifica hybrides. Mais aussi, des SUV Jaguar I-Pace entièrement électriques. Ces derniers fonctionneront 24 heures sur 24. Cruise, quant à elle, utilisera les véhicules électriques Bolt EV de GM. Les deux sociétés ont intensifié leurs essais à San Francisco.

Comme l’annonce le DMV, il a maintenant approuvé trois permis de déploiement dans l’État. La première entreprise approuvée est Nuro, qui utilise des véhicules autonomes pour effectuer des livraisons. Comme les véhicules de Nuro ne transporteront pas de passagers humains, l’entreprise n’a pas eu besoin d’obtenir un permis de la CPUC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.