véhicules autonomes légaux royaume uni

Les véhicules autonomes deviendront légaux au Royaume-Uni cette année

Le gouvernement britannique a annoncé que les véhicules autonomes de niveau 3 seront autorisés sur les routes du pays plus tard cette année. Toutefois, le ministère des transports (DfT) a défini des conditions de fonctionnement des systèmes automatisés de maintien dans la voie (ALKS).

En effet, le DfT autorisera l’utilisation de modes de conduite autonome se limitant à la conduite sur une seule voie et à une vitesse limitée à 60 km/h (37 mph). Ainsi, garder les mains sur le volant n’est plus obligatoire pour le conducteur. Toutefois, il devra rester vigilant pour reprendre le contrôle si nécessaire. Cela implique qu’il ne puisse pas regarder la dernière émission de télévision ou jouer à leur jeu préféré pendant le trajet.

Royaume-Uni : la voiture autonome révolutionne les transports

Pendant la pandémie, l’augmentation du travail à domicile a contribué à réduire les déplacements domicile-travail. Ce phénomène a permis d’économiser environ 700 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Toutefois, les embouteillages ont déjà commencé à revenir dans les grandes villes.

Dans un communiqué de presse, le DfT note comment les progrès des technologies de conduite autonome pourraient déclencher le début de la fin de la congestion urbaine. Il précise que les feux de signalisation et les véhicules communiquent entre eux pour :

  • fluidifier le trafic,
  • réduire les émissions
  • et améliorer la qualité de l’air

Le ministre britannique des transports, Rachel Maclean, estime que cette loi représente une étape majeure vers l’utilisation sûre des véhicules autonomes au Royaume-Uni. En outre, il ajoute que cette mesure rend les futurs déplacements plus écologiques, plus faciles et plus fiables. Cette dernière aide également le pays à mieux se reconstruire.

voiture autonome

En effet, les véhicules autonomes permettront de stimuler l’économie tout en favorisant la durabilité. Environ 38 000 nouveaux emplois sont attendus grâce aux déploiements des véhicules autonomes au Royaume-Uni. Et ce dans le cadre d’une industrie estimée à 48 milliards d’euros d’ici 2035. Plus de 80 % de ces postes concernent les professions libérales, techniques et qualifiées.

Véhicules autonomes : à la pointe de la sécurité routière

Mike Hawes de la SMMT a déclaré que l’industrie automobile se félicite de cette étape essentielle. Il estime que cette décision placera la Grande-Bretagne à un niveau supérieur en matière de sécurité routière et de technologie automobile.

En fait, les systèmes de conduite automatisée ont le pouvoir d’éviter 47 000 accidents graves et de sauver 3 900 vies au cours de la prochaine décennie. Ils ont la capacité de réduire la principale cause des accidents de la route : l’erreur humaine. Par ailleurs, ce dernier cause plus de 85 % des accidents.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Malgré ce fait, une étude de Vanarama a récemment révélé que 73 % du public britannique ne se sentirait pas en sécurité dans une voiture sans conducteur en 2021. Un tiers ne ferait « jamais confiance » à une voiture sans conducteur. En outre, 79 % des citoyens pensent qu’ils réagiraient au danger plus vite que la voiture.

Cette confiance devrait s’améliorer à mesure que les avantages en matière de sécurité routière deviennent évidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *