Accueil > Business > Loisir > 3D Sound Labs, entretien avec l’inventeur du casque audio à 360° !
3D sound Labs iot video interview boitier

3D Sound Labs, entretien avec l’inventeur du casque audio à 360° !

Dimitri Singer est le co-fondateur et CEO de la startup 3D Sound Labs. Son objectif est d’augmenter l’expérience audio pour la musique, les films, les jeux vidéo et la réalité virtuelle. 

3D Sound Labs est une startup spécialisée dans le son 3D, autrement dit le son de la vie de tous les jours, lorsque l’on sait d’où provient le son que l’on entend. Son activité principale est d’être à l’origine d’un casque stéréo classique capable de restituer ce son 3D, par exemple pour la réalité virtuelle.

Nous avons réalisé une interview filmée de Dimitri Singer. Lors de notre entretien, il nous a parlé de son nouveau produit, sa vision du marché de la réalité virtuelle, ses projets pour la video 360° et ses ambitions. Bon visionnage !

En 2015, la startup avait présenté son premier casque Neoh, et depuis quelque temps, elle commercialise son casque audio à 360° 3D Sound One.

3D Sound Labs est le créateur de cette technologie innovante. Le HRTF générique (Head Related Transfer Function) et un suivi des mouvements de la tête sur 9 axes donnent la capacité à ce casque de reproduire un son tridimensionnel.

L’utilisation des capteurs se fait lorsque vous connectez le casque en Bluetooth à votre smartphone. Pour le reste il suffit de brancher le casque à l’aide d’un câble Jack classique. Au-delà d’être utilisé pour la musique et les films, ce casque est encore plus adapté aux jeux vidéo ou à la réalité virtuelle.

Aujourd’hui, 3D Sound Labs revient avec un nouveau produit, un boîtier conçu pour se fixer sur n’importe quel casque. Ce boîtier dispose des mêmes capteurs de mouvement que ceux intégrés dans le casque 3D Sound One pour bénéficier de l’audio à 360°.

packshot-3D-Sound-One-Module-1-e1464082224146

3D Sound Labs a pour objectif la vidéo 360°

Au prix de 99 euros, cet accessoire à pour objectif de servir à la réalité virtuelle. La startup est en discussion avec des fournisseurs de contenu et de casques pour une éventuelle collaboration. Ce qui est encore plus intéressant que la réalité virtuelle pour la marque, c’est la vidéo 360°. Selon le CEO, c’est lorsque vous regardez une video 360° sur votre téléphone ou depuis un cardboard que ses algorithmes prennent tout leur sens.

En 2015, la startup française avait effectué sa première levée de fonds, d’un montant de 1,1 million d’euros, pour accélérer sa production et s’étendre à l’international. C’est une campagne réussie sur Kickstarter qui a interpellé un nombre conséquent d’investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *