in

Square Enix veut se concentrer sur la Blockchain, l’IA et le cloud

square enix

Square Enix, se sépare d’une grande partie de ses franchises pour se concentrer sur de nouvaux business. Ainsi, le géant japonais du jeux vidéo a vendu pour la modique somme de 300 millions de dollars  ses studios nord-américains Crystal Dynamics, Eidos Montréal et Square Enix Montréal au suédois Embracer Group. Des fonds qui vont lui permettre d’opérer sereinement un virage vers la technologie blockchain, l’intelligence artificielle et le cloud. 

Alors que le Wall Street Journal alerte les entreprises sur le désintérêt général pour les NFT sdans un récent communiqué, la japonaise Square Enix, elle, souhaite opérer un changement de stratégie commerciale en se concentrant sur le gaming blockchain, l’IA et le cloud. Une décision loin d’être surprenant puisque la société japonaise avait déjà annoncé en mai 2021 suivre le pas d’autres éditeurs de jeux vidéo avant lui en misant sur ces nouvelles technologies

Square Enix vend ses filliales nord-américaine

Célèbre développeur de jeux à succès comme Final Fantasy, Dragon Quest et Tomb Raider, Square Enix avait annoncé la mise en vente de ses filiales nord-américaines Crystal Dynamics, Eidos Montréal et Square Enix Montréal. Une décision qui fait l’effet d’une bombe dans le petit univers des jeux vidéo et qui ne ravient pas tous les joueurs.

Dans les détails, c’est le groupe suédois Embracer qui remporte la mise pour 300 millions de dollars. Il devient donc un nouveau mastodonte des jeux vidéo et met la main sur un catalogue d’une cinquantaine de jeux et la propriété intellectuelle de franchises célèbres de Square Enix. Dont Tomb Raider, Deus Ex, Legacy of Kain et Thief.

Un virage 360° vers la technologie blockchain et NFT

Alors que les joueurs sont particulièrement mécontents de la décision et  que certains acteurs de l’industrie vidéoludique restent assez mitigés, le président Yosuke Matsuda a tenu à rappeler son intérêt pour les technologies émergentes et son désir de créer des jeux blockchain play-to-earn. Tout en explorant tout le potentiel du monde des NFT, des metaverses et de la cryptomonnaie.

Rappelons que Square Enix s’était déjà fait remarquer en 2019 dans ce secteur en menant une campagne de levée de fonds pour soutenir le metaverse The Sandbox. Elle avait alors récolté près de 2 millions de dollars. En novembre 2021, la société japonaise réaffirme son positionnement en faveur des NFTs en lançant sa toute première collection de cartes NFT basée sur la franchise japonaise Shi-San-Sei Million Arthur.

Ainsi, en se séparant de ses activités en Europe, aux USA et au Canada, l’éditeur nippon  entend bien concentrer ses investissements dans des nouveaux marchés à fort potentiel. Tout en s’adaptant aux changements en cours dans l’environnement commercial mondial.

Dans les faits, l’objectif principal de la firme japonaise est d’augmenter la valeur de l’entreprise. Ceci en allouant ses ressources de manière plus efficace. Et en accélérant sa transition vers les jeux basés sur la technologie blockchain. Une démarche  qui se base sur la politique d’optimisation de sa structure commerciale dévoilée le 13 mai 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.