Accueil > Entreprises > Bouygues Telecom > 5G : Bouygues Telecom lance une expérience grandeur nature à Bordeaux
bordeaux 5g bouygues telecom

5G : Bouygues Telecom lance une expérience grandeur nature à Bordeaux

Le mardi 3 juillet 2018, Bouygues Telecom a ouvert le premier pilote 5G en conditions réelles en France. L’opérateur a installé deux antennes distantes d’une dizaine de kilomètres à Bordeaux et à Mérignac.

Bouygues Telecom est le premier opérateur à déployer une expérimentation en conditions réelles en France. Pour tester le nouveau LTE, l’entreprise a installé deux antennes en périphérie de Bordeaux. Le mardi 3 juillet 2018, elle a inauguré ce pilote 5G devant la presse.

L’opérateur de télécommunications souhaitait immédiatement démontrer les possibilités de cette infrastructure. Ainsi les journalistes sur place ont pu observer le contrôle à distance d’une voiture télécommandée, la transmission d’informations et de plans sur un casque de réalité augmentée Microsoft Hololens (application développée en partenariat avec Holoforge, division de la société bordelaise Asobo NDLR) et la diffusion simultanée de dix flux vidéos en 4K. Bouygues Telecom teste également la télémédecine mobile en réalité augmentée avec Nomadeec d’Exelus.

Des performances satisfaisantes

Pour l’heure, les premiers tests sont en majorité concluants. Lors de la démonstration, les ingénieurs de Bouygues Telecom ont observé un débit descendant de 2,3 Gb/s, un débit montant de 260 Mb/s et une latence de 7,5 ms. Des résultats dignes des meilleures connexions en fibre optique. À titre de comparaison, la 4G permet d’atteindre un débit descendant de 500 Mb/s au maximum.

Cette plateforme de test en conditions réelles installée à Bordeaux repose sur les équipements fournis par Huawei. L’entreprise chinoise a aidé Bouygues Telecom à installer un réseau test répondant à la norme 3GPP R15 NSA (Non Stand Alone). Ils ne répondent pas aux derniers critères établis par le consortium 3GPP. Les performances de ces équipements pré-commerciaux ne sont pour l’instant pas totalement représentatives de ce que la 5G offrira aux Français. Comme l’expliquent nos confrères du Siècle Digital, le routeur qui captait l’antenne relais de Huawei fait un mètre cube. Il faudra attendre les tests en conditions réelles des puces 5G miniaturisées et la finalisation des normes 3GPP pour se rendre compte des capacités du réseau de Bouygues Telecom. L’opérateur prévoit pour l’instant le déploiement de plusieurs dizaines d’antennes supplémentaires dans la région bordelaise.

La course à la 5G est bel et bien lancée en France

Pour Bouygues Telecom, le déploiement de la 5G se compare à un marathon. C’est en tout cas ce que l’on comprend en filigrane de cette annonce. L’opérateur prépare le déploiement d’autres pilotes notamment à Lyon, mais est dépendant des attributions de bandes de fréquences par l’Arcep prévues en 2019. L’opérateur prévoit la disponibilité de son réseau 5G en France à l’horizon 2020. Il estime que les nouveaux services qui exploiteront cette technologie ne verront le jour qu’à partir de 2023.

Pour faciliter la création de ces nouveaux usages, le groupe Bouygues a annoncé hier la création de l’accélérateur SmartX_5G. Derrière ce nom barbare, le groupe veut fédérer les acteurs de la smart city, des transports, du smart building ou encore du divertissement au sein d’un écosystème 5G. Il accueillera les entreprises, les universitaires et les startups afin d’imaginer ces nouveaux usages. Pour l’instant les capacités du nouveau LTE ne répondent pas réellement aux besoins actuels.

De son côté, SFR a annoncé de nouvelles expérimentations dans les villes de Nantes et Toulouse et prévoit les premiers déploiements pour 2019. Orange a lui obtenu l’accord de l’Arcep pour tester la 5G à Marseille.

Enfin, selon Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom, 40 % des Français seront équipés en 5G en 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend