Accueil > Entreprises > Nokia > 5G et IoT : le grand amour des équipementiers
5g equipementier nokia

5G et IoT : le grand amour des équipementiers

Huawei n’est pas le seul à affirmer que l’IoT sera le moteur de la 5G, Nokia partage également cette vision. Rajeev Suri, le CEO de l’entreprise mise cette technologie de communication pour relever son chiffre d’affaires.

Les fabricants d’équipements de télécommunication subissent de plein fouet la baisse de la demande de la part des opérateurs. La mise en place de la 4G arrive à son terme en France et dans les pays développés. Cette technologie ne suffit plus pour les besoins de connectivités actuelles, en forte progression avec l’émergence de l’Internet des Objets.

Rajeev Suri, CEO de Nokia s’est exprimé sur la vision de son entreprise lors du 18ème Global Managment Forum organisé par le Nikkei, entre le 7 et 9 novembre dernier. La 5G jouera un rôle clé dans l’adoption de l’Internet des Objets selon lui.

« Avec l’IoT, des milliards d’appareils seront connectés. Tout le monde, toutes les choses seront connectées. Cela sera rendu possible par la 5G, parque quand elle a été conçue, l’idée était de pouvoir avoir une technologie qui permet à beaucoup, beaucoup de choses d’être connectées. »

Selon lui, cette connexion plus rapide favorisera un gain de productivité et de loisirs pour les entreprises et les consommateurs.

5G : Les concurrents de Nokia dans les starting-blocks

Nokia détient 30 % des parts de marché de la 4G et compte bien prendre la tête du secteur du futur LTE.

« Nous fournissons tous les grands opérateurs en Corée du Sud, et les trois présents ici au Japon ainsi que tous les opérateurs aux États-Unis. Et je pense que l’expérience que nous tirons de ces marchés sera la clé du développement de la 5G à l’avenir » affirme Rajeev Suri.

Il estime que les marchés cités ci-dessus seront les plus demandeurs, car « les cas d’usage le réclament« .

Si le secteur des équipementiers arrive à consolidation, il ne faut pas oublier les concurrents comme Ericsson et Huawei qui misent eux aussi  sur la 5G. Cet engouement pour une technologie qui arrivera à maturité d’ici quatre ans pousse ces acteurs à multiplier les pages de communication. Pour l’instant, l’IoT longue portée se développe réellement avec les cartes SIM (2G/3G/4G), le NB-IoT en Corée du Sud et LoRa et Sigfox partout ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend