in

6G : Rohde & Schwarz teste les surfaces intelligentes reconfigurables

surfaces intelligentes reconfigurables

Rohde & Schwarz vient de terminer les premiers essais de la technologie des surfaces intelligentes reconfigurables (RIS). En partenariat avec l’université de Tsinghua et Actenna Technology, les séries de tests effectuées par  Rohde & Schwarz avait pour objectif d’évaluer de manière exhaustive les effets et les performances de la technologie sur la 6G.

Alors que le déploiement des réseaux 5G NR  est à son point culminant. La technologie sans fil 6G commence, elle aussi, à trouver progressivement sa forme. D’ailleurs, même si cette technologie est encore à sa phase embryonnaire en Europe, elle véhicule déjà de bonnes ondes pour l’allemand Rohde & Schwarz.

Fortement impliqué dans le processus de déploiement de la 6G, le groupe électronique international participe activement aux activités de recherche fondamentales. Notamment celles des universités et instituts de recherche à travers l’Europe, le Japon et les États-Unis. Cette fois-ci, Rohde & Schwarz  teste la technologie des surfaces intelligentes reconfigurables. Le but étant d’avoir des données concrètes pour optimiser le développement de la SIR.

Pour rappel, une RIS se présente comme un nouveau type de nœud de système.  Celui-ci exploite des surfaces radio intelligentes avec une pléthore de petites antennes ou d’éléments métamatériaux. Concrètement, elle intervient dans le contrôle dynamique des signaux radio.

Dans les détails, la programmation des RIS rend possible le modelage des ondes électromagnétiques. Sans oublier les signaux dans les angles morts. Cela permet non seulement de renforcer la couverture, mais aussi d’améliorer l’expérience utilisateur. Le but étant de produire des données concrètes afin de poursuivre le développement de la technologie des surfaces intelligentes reconfigurables.

Zoom sur l’essai technique des surfaces intelligentes reconfigurables

Aujourd’hui, les surfaces intelligentes reconfigurables sont très populaires pour leur faible coût. Mais aussi pour leur faible consommation d’énergie et leur facilité de déploiement.  Et les nombreuses recherches sur la 6G ne font que propulser leur popularité à un autre niveau.

Dans les détails, cet essai technique a permis d’évaluer les performances du déploiement des SIR sous 6 GHz. Notamment en prenant en compte les paramètres d’indice RSRP et le débit. Ceci à l’aide du logiciel QualiPoc ainsi que de terminaux de test. Notons que pour évaluer si les paramètres de performance de la supersurface RIS peuvent répondre de manière pertinente aux attentes de la conception dans un panel de scénarios, les tests ont été effectués en intérieur et en extérieur.

Aussi, les experts de Rohde & Schwarz et ses chercheurs partenaires ont effectué des essais dans des conditions de déploiement avec et sans RIS. Et ceci, dans différents angles d’incidence et de réflexion ainsi que différentes distances de déploiement.

Un réseau RIS de 860 x 860 mm inférieur à 6 GHz et un réseau RIS de 180 x 180 mm à ondes millimétriques ont été principalement utilisés pour les essais en intérieur. Tandis que le réseau sub6 GHz ou mmWave ainsi que le générateur de signaux vectoriels SMW200A de Rohde & Schwarz et l’analyseur de signaux et de spectre FSW43 ont été utilisés pour le test en extérieur.  Ce dernier a permis notamment de tester la carte directionnelle de l’antenne et le rapport de fuite dans le canal adjacent (ACLR).

Les chercheurs ont également utilisé un scanner d’essai d’entraînement TSME6  pour vérifier si les SIR pouvaient résoudre des problèmes. Pour ne citer que la couverture de l’angle mort dans un environnement de réseau réel.

Pour finir, des tests conjoints ont permis à l’ensemble de l’équipe de mieux cerner les fonctions et les indicateurs de performances des SIR pour mettre en place un référentiel. Il est à noter que Rohde & Schwarz prévoit aussi d’organiser et de participer à d’autres tests avec ses partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.