in

DeepMind établit un cadre révolutionnaire pour évaluer les progrès vers l’AGI

AGI cadre révolutionnaire

L’équipe de chercheurs de DeepMind, axée sur le développement de l’Intelligence Artificielle Générale (AGI), a récemment publié un article intitulé « Niveaux d’AGI : opérationnaliser les progrès sur la voie de l’AGI ».

Ledit article souligne la nécessité de définir clairement l’AGI, l’intelligence artificielle générale, afin de progresser de manière significative dans ce domaine en constante évolution. Face aux confusions générées par les différentes interprétations du concept d’AGI, les chercheurs de DeepMind ont pris l’initiative de créer un langage commun. Cet effort vise à établir un cadre précis permettant d’évaluer les progrès. Mais également de comparer les approches. Cela afin d’évaluer facilement les risques associés à la quête de l’Intelligence Artificielle Générale.

Les échelles de niveaux définies par DeepMind

Dans cet article publié sur arXiv, l’équipe a défini l’AGI comme la capacité d’un système à comprendre, apprendre et appliquer des connaissances dans un large éventail de tâches. Ils ont souligné que cette définition n’implique pas nécessairement la conscience ou la sensibilité. Mais plutôt de mettre l’accent sur les compétences opérationnelles plutôt que sur des aspects subjectifs.

Les chercheurs de DeepMind ont alors énoncé plusieurs principes essentiels pour caractériser un modèle AGI. Ils insistent sur la nécessité d’évaluer les capacités d’un système plutôt que le processus en lui-même. Parmi ces principes, la capacité d’apprendre de nouvelles tâches et de solliciter des éclaircissements ou de l’aide auprès d’êtres humains lorsque nécessaire figurent en bonne place.

Pour mesurer les progrès dans la voie de l’AGI, l’équipe a établi une échelle de niveaux, allant du « niveau 0, sans AGI » au « niveau 5, surhumain ». Actuellement, aucun programme d’IA ne satisfait aux critères de l’AGI. Cependant, certains modèles, tels que ChatGPT, Bard et Llama 2, ont atteint le « niveau 1, émergent ».

Les AGI les plus avancées répertoriées dans la catégorie « Compétent », « Experte » et « Superhumains »

D’autres programmes bien connus, tels que Siri, Alexa et Google Assistant, ont été classés au « niveau 2, compétent ». Grammarly, un vérificateur de grammaire, se trouve au « niveau 3, Expert AI ». 

Des programmes plus avancés tels que Deep Blue et AlphaGo ont été catégorisés au « niveau 4, Virtuoso », tandis qu’AlphaFold de DeepMind et StockFish ont été qualifiés au « niveau 5, Superhumain ».

Les chercheurs soulignent que cette définition de l’AGI est sujette à des évolutions constantes à mesure que notre compréhension des processus sous-jacents continue de s’améliorer. Afin de rester à la pointe des avancées, ils proposent que le benchmark de l’AGI soit dynamique, évoluant en parallèle avec l’acquisition de nouvelles connaissances, et incluant un cadre pour générer de nouvelles tâches à mesure que la recherche progresse.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.