in

Alibaba : les bénéfices sont en baisse durant le dernier trimestre

alibaba group

Le leader chinois du commerce électronique Alibaba Group a déclaré mardi avoir enregistré une baisse de son bénéfice. L’entreprise affirme toutefois le maintien d’une croissance régulière de son chiffre d’affaires. Alibaba indique également que la répression du gouvernement à l’encontre des géants de la technologie du pays a peu d’impact sur son activité principale. Alibaba a déclaré que son bénéfice net pour le trimestre avril-juin s’est élevé à 7 milliards de dollars. Ce qui équivaut à une baisse de 5 % en glissement annuel.

La société basée à Hangzhou a été le premier des champions technologiques chinois à subir les foudres d’un gouvernement. Un gouvernement qui s’inquiète notamment de leur croissance rapide et de la sécurité de leurs données.

En avril, les régulateurs ont infligé à Alibaba une amende record de 2,78 milliards de dollars pour pratiques anticoncurrentielles. Cette amande a par conséquent entraîné la société dans une rare perte d’exploitation au cours du trimestre janvier-mars.

pcloud

Depuis lors, le gouvernement a pris un certain nombre d’autres mesures à l’encontre des grands acteurs chinois du numérique. Ce qui a fait chuter le cours de leurs actions.

Des revenus malgré tout restés solides

Mais malgré tout, les revenus d’Alibaba Group sont restés solides. L’économie chinoise a effectivement bien résisté à la pandémie mondiale. Les dirigeants de la société affirment que cela a même contribué à alimenter les achats en ligne.

Les revenus d’Alibaba, dont la grande majorité provient de ses principales plateformes de commerce électronique, ont augmenté de 34 % en glissement annuel. Ils ont en effet atteint 31,9 milliards de dollars, selon la société.

Toutefois, ce chiffre est inférieur aux prévisions des analystes interrogés par Bloomberg, qui tablaient sur une croissance de 49 %.

Alibaba a imputé la baisse de son bénéfice net à des investissements stratégiques. Une déclaration qui s’accompagne l’annonce des résultats ne fait aucune mention de la répression technologique.

Alibaba a écopé de lourdes amendes

Après leur avoir laissé le champ libre pendant des années pour les aider à numériser l’économie chinoise, les autorités de régulation cherchent désormais à entraver les plateformes numériques dominantes.

Ces mesures font écho à un mouvement de repli mondial contre l’influence croissante des grandes entreprises technologiques. Une influence qui soumet Facebook, Google et d’autres à un examen minutieux en Chine et à l’étranger.

Alibaba a fait l’objet d’une attention particulière après que le milliardaire Jack Ma, son cofondateur, a publiquement critiqué en octobre les autorités chinoises. Il les accusait de régulation pour avoir freiné l’expansion des produits de prêt, de gestion de patrimoine et d’assurance en ligne de Ant Group, la branche d’Alibaba spécialisée dans les paiements en ligne.

Le gouvernement a déclaré qu’il avait imposé une amende de 2,78 milliards de dollars à Alibaba pour sa pratique consistant à interdire aux commerçants qui souhaitent vendre leurs produits sur ses populaires marchés en ligne de les proposer simultanément sur des sites de commerce électronique rivaux, estimant que la société avait « abusé de sa position dominante sur le marché ».

L’amende d’Alibaba est un record. Elle représente près de trois fois le montant de près d’un milliard de dollars prélevé par la Chine contre Qualcomm en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *