Accueil > Tech > Réseaux > Amazon veut offrir Internet au monde entier à l’aide de 3000 satellites
amazon monde satellite

Amazon veut offrir Internet au monde entier à l’aide de 3000 satellites

Après avoir trouvé des documents officiels transmis à l’Union internationale des télécommunications, le site GeekWire a révélé qu’Amazon se prépare à lancer 3236 satellites en basse orbite.

Cette actualité a depuis été confirmée par le géant du e-commerce. Jeff Bezos et ses équipes veulent déployer un Internet haut débit depuis une constellation de satellites. Celle-ci couvrira principalement les zones blanches présentes sur Terre avec une connexion de qualité et une latence minime.

Selon les informations recueillies par Geekwire, 1156 satellites orbiteront à 630 kilomètres d’altitude. À 610 kilomètres d’altitude, Amazon engage 1296 engins spatiaux. Enfin, 784 d’entre eux seront placés à 590 kilomètres d’altitude. La flotte couvrirait ainsi 95 % de la population mondiale.

Dans ce cadre, Amazon fait appel à sa filiale Kuiper Systems. Elle devra trouver les partenaires idéaux pour préparer ce lancement ambitieux. Aucune piste n’est confirmée, mais on imagine bien que la firme fera confiance à ses collaborateurs habituels.

Dans le ciel étoilé, Amazon n’est pas seul

Pour rappel, Iridium, un fournisseur d’une constellation de satellites IoT, offre le service AWS IoT. Cet acteur pourrait participer à la conception de ces équipements. Auparavant, les sociétés ont fait appel à SpaceX pour le lancement des engins IoT.

Or ce projet concurrence directement le souhait d’Elon Musk d’installer un réseau de 12 000 satellites. SpaceX serait alors trop occupée. Heureusement, Amazon pourrait compter sur Blue Origin, l’entreprise aérospatiale du Big Boss d’Amazon.

Bien conscient du défi que représente la constellation, le groupe n’a pas indiqué de date de lancement et encore moins de disponibilité de service. Il faut dire que la firme de Jeff Bezos observe avec intérêt les projets de SpaceX, OneWeb, CLS ou encore Facebook.

Une chose est sûre, une nouvelle course spatiale se prépare, et cette fois-ci, il faut compter sur les entreprises du secteur privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend