in

Communication optique : ce nouvel analyseur de spectre chamboule tout

analyseur de spectre AQ6380 d'Yokogawa

Yokogawa a lancé un analyseur de spectre optique (OSA) destiné aux chercheurs qui développent la prochaine génération de composants de communication optique. Son AQ6380 offre notamment une précision et une productivité accrue.

La croissance exponentielle des données à travers l’Internet des objets, les services de cloud computing, la diffusion vidéo et les conférences stimulent la demande de réseaux de collecte optiques de haute capacité. Des réseaux utilisant spécialement le multiplexage dense par répartition en longueur d’onde (DWDM).

L’AQ6380 OSA de Yokogawa offre une résolution de longueur d’onde optique allant jusqu’à 5 picomètres (pm). Ce qui permet en effet de séparer clairement et de mesurer avec précision des signaux optiques très proches. Cela permet de visualiser avec précision des formes d’onde qui n’étaient auparavant même pas visibles dans un OSA typique. Des ondes comme les pics latéraux de modulation dans le spectre laser.

pcloud

Caractéristique et avantage du nouvel analyseur de spectre AQ6380

L’OSA a une gamme de longueurs d’onde de 1200 à 1650 nm. Elle offre également la possibilité de modifier la résolution en longueur d’onde de 5 h à 2 nm pour des mesures de pics/encoches à bande étroite à des mesures spectrales à large bande.

Un défi majeur pour les chercheurs en optique a été de maintenir la précision des instruments, les changements de température ambiante, les vibrations et les chocs. À noter que tous ces paramètres peuvent affecter la précision des mesures des analyseurs de spectre optique.

Un autre paramètre important dans l’analyse des formes d’onde optiques est la plage dynamique rapprochée. Une plage définie comme la différence de niveau de puissance mesurée entre le pic du signal et le bruit à une distance spécifique de la longueur d’onde du pic.

L’AQ6380 est doté d’un monochromateur de conception nouvelle. Un dispositif à caractéristiques spectrales plus nettes que celles disponibles auparavant. Ce qui permet d’obtenir une plage dynamique de proximité pouvant atteindre 65 dB. Le résultat est que les signaux très proches peuvent être clairement séparés et mesurés avec précision.

Le nouveau monochromateur offre également une suppression de la lumière parasite de 80 dB. Un critère important dans la mesure optique. Par exemple, dans des situations telles que la mesure du SMSR laser, où plusieurs spectres optiques de niveaux différents sont mesurés en même temps, la lumière parasite peut interférer avec la mesure.

Une vitesse de mesure rapide

La vitesse de mesure rapide est un autre avantage majeur. L’AQ6380 capture effectivement les points de données en seulement 0,23 seconde. À titre de comparaison, le modèle existant, l’AQ6370D propose une capture en 5,4 secondes dans certaines conditions.

Pour maintenir une précision élevée et constante, l’AQ6380 dispose d’un calibrage embarqué basé sur une source lumineuse intégrée. Le calibrage de la longueur d’onde se fait automatiquement à intervalles réguliers. Il est effectué en commutant le chemin optique à l’aide d’un commutateur optique interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *