Accueil > Business > Maison Connectée > Apple HomePod : l’enceinte intelligente peinerait à convaincre
apple homepod enceinte pas convaincante

Apple HomePod : l’enceinte intelligente peinerait à convaincre

À quelques semaines de sa commercialisation en France, l’Apple HomePod peinerait à convaincre les consommateurs et les analystes. Selon le cabinet KGI Securities, le fait que la firme de Cupertino envisagerait une version à bas coût de son enceinte intelligente ne changerait pas vraiment la donne.

L’Apple HomePod était promis à un bel avenir. L’enceinte intelligente estampillée de la marque à la pomme a connu un très bon lancement avec un grand nombre de précommande à la fin du mois de janvier. Selon Bloomberg qui cite le cabinet Slice Intelligent, les ventes à la sortie officielle le 9 février se sont rapidement écroulées pour atteindre seulement 4 % de part de marché de ce secteur hautement concurrentiel à la troisième semaine d’exploitation. L’entreprise californienne aurait déjà baissé le niveau de production.

Des imprévus et un système fermé peu approprié

systeme ferme apple homepod

À qui la faute ? Il faut d’abord rappeler qu’Apple a loupé le coche des fêtes de Noël. L’Apple HomePod devait être commercialisé à cette période stratégique, mais la firme a dû repousser son lancement. Si l’on évoquait le cas d’un smartphone ou d’une tablette de la marque, cela aurait peu d’incidence. Dans le cadre du lancement d’un nouveau produit, c’est une tout autre affaire.

La firme de Cupertino a rapidement précisé qu’elle se concentrerait sur la qualité sonore. Malheureusement, l’enceinte Apple HomePod ne répond pas non plus à l’ensemble des exigences des acheteurs de ce type de produit. Trop fermé, l’écosystème ne permet pas de lancer directement d’autres applications de musique qu’Apple Music, iTunes, iCloud Music. Or Spotify et Deezer sont particulièrement appréciés chez les possesseurs d’iPhone qui doivent alors lancer leur musique depuis leur smartphone. Autre point, l’impossibilité de raccorder deux Apple HomePod en stéréo a freiné l’adoption du produit par les audiophiles. Une mise à jour palliera rapidement ce défaut.

Apple HomePod : un nouveau défi pour l’entreprise californienne

C’est surtout le manque d’interaction vocale de Siri (pas de blague, pas d’interaction avec Apple TV, pas d’applications tierces), le faible d’objets connectés compatible HomeKit et le prix bien plus élevé que chez les concurrents Amazon Echo et Google Home (349 dollars contre 200 dollars au maximum) qui freinent les ventes de l’Apple HomePod.

L’entreprise californienne semble consciente du problème du prix. Cela se ressent également dans les décisions concernant l’iPad et les MacBook. Selon KGI Securities, un cabinet d’analyse financier, elle pourrait tenter de corriger le tir en commercialisant une version à plus bas coût de l’enceinte intelligente. Ming-Chi Kuo, l’analyste de KGI Securities prédit l’écoulement de 2 à 2,5 millions d’unités contre 5 à 10 millions selon les autres analystes. Une version moins chère n’inverserait pas la courbe sur le long terme.

Le retard de Siri par rapport aux assistants des concurrents demande un travail de révision. Alors qu’Apple était l’une des premières entreprises à intégrer cette technologie au sein de ses produits, elle se retrouve en position de challenger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend