Accueil > Business > E-Santé > Selon Morgan Stanley, l’avenir d’Apple se joue dans la santé connectée
apple watch sante morgan stanley

Selon Morgan Stanley, l’avenir d’Apple se joue dans la santé connectée

Selon une étude postée par Morgan Stanley, Apple pourrait réaliser un chiffre d’affaires record dans le secteur de la santé. La firme de Cupertino gagnerait jusqu’à 313 milliards de dollars dans ce domaine en 2027 et prendrait la place de leader du marché.

Selon une équipe de 14 analystes formée par Morgan Stanley, Apple a de l’avenir dans le secteur de la santé. Elle pourrait réaliser un chiffre d’affaires 313 milliards de dollars en 2027 rien que dans ce domaine. En 2021, les revenus en provenance des produits médicaux représenteraient environ 15 milliards de dollars. Pour rappel, la firme a réalisé un chiffre d’affaires global de 266 milliards de dollars en 2018.

Transformer le secteur de la santé

Dans le rapport de 56 pages publié lundi 8 avril, les analystes estiment que la firme de Cupertino dispose des ressources nécessaires pour “disrupter » le marché médical. Pour cela, ils se basent sur les accomplissements d’Apple ces cinq dernières années.

Cela passe d’abord par la démocratisation des produits comme l’iPhone, l’iPad, mais aussi le système d’exploitation iOS et les applications disponibles sur l’App Store. En effet, la marque gagne tellement de parts de marché qu’elle proposerait les principaux supports aux solutions de santé. De plus, elle peut compter sur une base installée et des clients fidèles.

En revanche, elle accuse un certain retard dans le domaine de l’intelligence artificielle. Pour rappel, Google et Amazon axent leurs travaux sur cette technologie, en ce qui concerne la santé.

Selon Morgan Stanley, Apple doit miser sur les objets connectés

Non, l’avenir d’Apple dans le milieu médical se joue dans sa capacité à concevoir des wearables. Elle pourrait mettre au point des prothèses auditives embarquées dans les nouvelles versions des AirPods. L’Apple Watch pourrait également accueillir un lecteur de glycémie, un capteur de tension artérielle ou de suivi poussé du sommeil. En ce sens, le site Apple Insider a repéré le dépôt d’un brevet par la firme. Celle-ci aurait mis au point un glucomètre associé à un capteur olfactif capable de reconnaître l’odeur caractéristique de la sueur de certains diabétiques.

Les efforts auprès des assureurs et des centres de soins prouvent que la société fondée par Steve Jobs observe de près le secteur médical. Cela permet notamment de proposer ses produits comme l’Apple Watch à un coût réduit. Les analystes de Morgan Stanley vont encore plus loin. Ils pensent que la firme pourrait acquérir une entreprise spécialisée dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend