in

Les capteurs sensoriels pourront-ils prévenir la dépression ?

alzheimer IoT depression

Une étude publiée ce matin par The journal of medical internet research révèle, qu’un jour, il sera possible d’identifier, grâce à une application de smartphone, les symptômes de dépression à l’aide d’un smartphone et d’un GPS. Mais ce n’est pas encore pour demain.

Northwestern University purple robot
Pour 87% des participants, purple robot pouvaient identifier les facteurs de dépression.

L’université de Northernwest, aux États-Unis, a analysé le comportement de 40 personnes âgées de 19 à 58 ans. Ils ont tracké les signes de dépression à partir de l’application Purple Robot. L’étude a consisté à analyser les lieux fréquentés et la fréquence.

L’université évalue à 87% le taux de fiabilité des expériences menées. Les recherches prouvent que les capteurs peuvent être utilisés pour établir des marqueurs comportementaux de la dépression. L’étude n’a cependant pas pris en compte les données liées aux jeux vidéos, aux téléchargements ou à la messagerie.

pcloud

Pour Ethan Berks, un épidémiologiste du Darthmouth College, cette étude est un pas de plus : « en montrant comment les données des mobiles peuvent tracker les signes de dépression, elles pourraient aider, un jour, à en prévenir l’apparition. » Une nouvelle étude est en cours de préparation.

Source 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *