in

Comment améliorer la sécurité des accès des bâtiments ?

Door knobs handles realistic composition with human hand holding smartphone unlock app in front of door vector illustration

Il est important de comprendre que le contrôle d’accès fait partie d’un plan de sécurité global du bâtiment. Les autres éléments à prendre en compte incluent la conception physique du bâtiment, les systèmes et opérations de sécurité complémentaires.

Chaque bâtiment possède au moins une porte par laquelle les employés, les clients et les visiteurs passent quotidiennement. Mais ces portes peuvent aussi servir de portails pour les criminels. La protection des entrées est donc l’un des défis les plus importants auxquels sont confrontés les revendeurs et les intégrateurs. Découvrez comment améliorer la sécurité des accès aux bâtiments.

Évaluer la fonctionnalité du système de contrôle d’accès

Une évaluation permet de savoir comment le bâtiment est utilisé, quelles portes peuvent être laissées ouvertes et celles qui doivent être verrouillées. En outre, il ne faut pas choisir un système de contrôle d’accès en fonction de son apparence, mais de ses fonctionnalités. Ainsi, il faut prendre en compte les éléments suivants :

  • Les zones où un système est nécessaire.
  • Les heures auxquelles il sera utilisé pour l’accès.
  • Le nombre de collaborateurs qui auront des niveaux d’accès distincts.
  • Comment il s’intègre à tous les autres composants déjà en place.

Déterminer le niveau d’accès

Déterminer le bon niveau d’accès pour les différentes parties du bâtiment est une question qui relève des gestionnaires des installations et des superviseurs des employés. En fait, elle nécessite un formulaire où le superviseur doit signer les zones d’accès, ainsi que les heures et les jours où chaque salarié se trouve dans le bâtiment.

Connecter le système de contrôle d’accès à la base de données des ressources humaines constitue aussi une solution efficace. Ainsi, lorsque l’employé quitte l’entreprise ou est licencié, l’accès est révoqué simultanément.

Vérifier qui a accès

La mise en place d’un système de surveillance doit garantir que chacun dispose de l’accès dont il a besoin. Pour ce faire, il faut établir un processus et un protocole.

Pour un contrôle plus strict des entrées et des sorties, les employés doivent glisser une carte pour savoir quand et où ils se trouvent dans le bâtiment. De plus, cela permet de bloquer leur accès dans une zone interdite.

Mettre à jour la technologie

Les propriétaires et les gestionnaires d’immeubles doivent rester à l’affût des vulnérabilités. Les résultats d’une étude de Kaspersky portant sur 40 000 bâtiments révèlent que ceux-ci sont exposés aux cyberattaques en raison de systèmes de sécurité peu fiables.

De fait, le contrôle d’accès permet de limiter les autorisations d’entrée. Cependant, il arrive parfois que le logiciel n’ait pas été mis à jour depuis 10 ou 15 ans, une porte ouverte aux hackers. Dans ces cas, une mise à niveau du système, telle que l’installation d’une technologie cryptée, est nécessaire.

Effectuer des tests périodiques des systèmes de contrôle d’accès

De la même manière qui consiste à tester les détecteurs de fumée de la maison pour s’assurer qu’ils fonctionnent correctement, il faut également tester le système de contrôle d’accès. En effet, cela permet de s’assurer que tous les dispositifs doivent fonctionner comme prévu.

Des tests mensuels ou trimestriels sont le seul moyen de savoir avec certitude que le système est fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.