Comment choisir une assurance multimédia pour ses objets connectés ?

Les objets connectés sont de plus en plus présents dans nos foyers aujourd’hui. Ces appareils high-tech améliorent le quotidien de leurs utilisateurs en leur apportant confort, sécurité et facilité de vie. 

Ordinateur, smartphone, tablette ou autres équipements domotiques se trouvent être des objets coûteux et fragiles. Souvent utilisés, ces appareils sont sujets à des risques de vols, de casses, de dégradations. Il serait donc judicieux de prendre une assurance multimédia pour prendre soin de ses objets connectés.

Le choix d’une assurance multimédia repose  sur la façon dont on utilise les objets connectés. En effet, pour assurer convenablement ces appareils, quelques paramètres doivent être identifiés.

Le lieu d’utilisation

À la maison

La plupart du temps, les appareils multimédias restent à la maison et ne sont sollicités que sur place. Dans ce cas, il serait pertinent de souscrire à une couverture au même titre que celui de votre mobilier. Le remboursement effectué dépend du plafond garanti, déterminé par le montant des capitaux déclarés.

De fait, il est primordial de ne pas sous-estimer cette valeur quand on souscrit à une assurance. En effet, le remboursement ne dépassera jamais la somme mentionnée dans le contrat. Ainsi, celle-ci doit refléter la valeur réelle des produits.

En dehors de la maison

Deux solutions s’offrent à vous : les assurances « monoproduit » et celles des objets nomades. Explicitement, ces assurances multimédias se différencient par la couverture du nombre d’objets connectés.

En principe, le choix de l’assurance « monoproduit » s’effectue lors de l’achat d’un appareil achetés en magasin ou directement sur leur site. Tandis que l’assurance objets nomades, pour des raisons de praticité, assure l’ensemble des appareils utilisés hors foyer.

Ces deux types d’assurance multimédia proposent au minimum des garanties contre le vol et la casse. Toutefois, l’assurance « monoproduit » préconise aussi les accidents et la dégradation des appareils.

Quelques précisions

Avant de souscrire, il est conseillé de mettre le point sur la situation des objets connectés et de l’assurance :

Les conditions d’application et d’exclusion

Il s’agit de connaître l’étendue de la garantie, et jusqu’à quel point s’applique-t-elle. Le vol doit-il être une agression ? Quelles sont les conditions de casse ?

Le type de couverture

Il est important de déterminer le type d’équipement multimédia pris en compte par l’assurance. Cette dernière couvre-t-elle les produits neufs et/ou anciens, achetés dans un point de vente ou sur internet ?

Intégration de nouveaux appareils

Devriez-vous déclarer l’achat d’un nouvel appareil ? Si vous avez déjà souscrit à une assurance, et qu’elle stipule cette condition, alors il est préférable d’intégrer cet achat dans l’assurance couverture de cet appareil multimédia.

Les modalités de remboursement

Comme dans le cas de n’importe quelle autre assurance, connaître les conditions de remboursement est essentiel. Dans le cas d’un sinistre, le contrat en question propose une réparation ou un remplacement ? Et quel est le montant de la franchise ?

Dans tous les cas, et comme partout ailleurs, il est conseillé de ne pas perdre de temps avant de déclarer un sinistre. Ici, l’assurance multimédia dispose d’un délai de 2 jours face à un vol, et de 5 jours pour autre dommage.

Sources & crédits Source : - Crédit : Unsplash (photo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *