in

Eccity, le scooter qui a remporté le Concours Lépine

Eccity

A l’ère où l’environnement périclite, il devient important de chouchouter ce dernier. C’est ce que propose Frédéric de Manneville, directeur général d’Eccity, startup spécialisée dans l’électro-mobilité. Une jeune pousse reconnue au Concours Lépine avec le prix du maire de Paris pour son scooter 100% électrique !

Créée en 2011 par Christophe Cornillon, la startup a su développer un scooter offrant les mêmes performances qu’un scooter thermique. Aujourd’hui, il fait son entrée dans le secteur des objets connectés avec sa boîte noire connectée ! Un dispositif ayant pour but d’offrir divers services aux clients et proposer un suivi de tout ce qui se passe autour de la batterie et la gestion électronique du scooter.

Scooter connecté, environnement protégé

Avec sa boîte noire reliée au scooter, le scooter de catégorie 125 produit par Eccity propose de stocker tout un tas de paramètres techniques que ce soit au niveau des températures ou de la tension. Grâce à une application smartphone, qui reçoit les données en bluetooth, un certain nombre d’informations sont prises en considération comme l’état de charge de la batterie.  Le produit n’a pas encore été commercialisé pour l’instant mais fut présenté à la Foire de Paris au Concours Lépine, qui avait lieu du 29 avril au 8 mai.

Eccity
Eccity et son produit Artelec à la Foire de Paris

La startup s’est créée dans le but de « proposer aux citadins des produits pratiques et qui permettraient d’arrêter de polluer l’air de nos villes« . L’artelec (nom qu’ils donnent à leur scooter) n’émet pas de CO2 et ne fait pas de bruits, ce qui permet d’abaisser le niveau sonore des villes et ne produit aucune particule fine. Un beau moyen de protéger l’environnement et de régler les problèmes de santé, notamment l’asthme, des citoyens urbains.

Eccity, une nouveauté sur le marché ?

Son succès au Concours Lépine est le fruit d’un long parcours, au cours duquel le scooter 100% électrique a été mis sur le marché en 2014. Il offre 100 km d’autonomie et la boîte noire va renforcer son efficacité en suivant de près la batterie. Il se propose de tenir au courant le client lorsqu’un opportun débranche le scooter quand celui-ci est en cours de charge sur la voie publique par exemple.

Eccity

Un scooter du même type a vu le jour à Taiwan en 2015 : le scooter Gogoro. Un scooter doté de 55 capteurs, qui propose de localiser les stations de recharge, qui alerte immédiatement l’usager en cas de problème de maintenance et peut prendre rendez-vous dans un garage. Ce n’est pas un concurrent direct d’Eccity, étant un scooter surtout développé pour les populations asiatiques. D’autres scooters connectés affleurent sur d’autres marchés comme le scooter connecté INU lancé par la startup israélienne Green Ride ou Terra Motors A4000i. Quant à Eccity, ils prévoient de s’exporter dans l’Union Européenne et « en priorité dans les pays où on sent un appétit pour l’électro-mobilité comme la Suisse, la Belgique, l’Allemagne, la Scandinavie, la Norvège où se situe le plus fort taux du monde en véhicules électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.