RFID

Ela Innovation, la technologie RFID Active, de la France à l’Amérique du Nord

Dans la sphère de l’Internet des Objets naviguent de nombreux objets connectés utiles au consommateur, mais en amont, les industries conçoivent depuis bien longtemps des capteurs qui permettent la récolte de données essentielles à l’évolution de nos villes, maisons et à la dynamique de notre industrie. Nous avons rencontré Ela Innovation, qui conçoit des systèmes RFID pour récolter des données précieuses aux entreprises telles que la température, l’hygrométrie, détecter les mouvements et prévoir les risques liés à l’environnement de travail. 

La RFID pour faciliter la logistique en milieu industriel

Pierre Bonzom a fondé Ela Innovation il y a tout juste quinze ans, en 2000. Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan et Docteur en électronique et traitement du signal, il dépose un brevet pour sa technologie d’identification des objets via radiofréquence longue portée, la RFID Active.

[row][third_paragraph]

Fondateur Ela Innovation
Pierre Bonzom, fondateur de Ela Innovation

 [/third_paragraph][paragraph_right]

Petite entreprise installée à Montpellier, Ela Innovation comptait une dizaine de personnes en janvier, ils sont à présent 15 et le recrutement continue. Et selon les dires de Pierre Bonzom, l’entreprise est en pleine croissance. « Nous avons fait +60% en 2014 et nous pensons réaliser les mêmes chiffres en 2015. » Un chiffre d’affaires d’un million d’euros en 2014 et 1,5 million d’euros en prévisionnel pour la fin 2015. 

Découvrez notre lead marketplace I.T

Grâce aux tags RFID d’Ela Innovation, on peut aujourd’hui mesurer la température ambiante, le niveau d’humidité de l’air et au sol, mais également détecter les mouvements et les personnes, ainsi qu’identifier objets et personnes. « Un client veut faire l’inventaire de ses objets et produits en cours de production, en mettant un tag RFID dessus, il va pouvoir avec la RFID Active localiser ses objets en cours de montage. L’identification se fait ici afin d’automatiser les inventaires. Pour les chantiers de travaux publics, l’intérêt, c’est de pouvoir identifier les personnes et les localiser dans les zones à risques. On peut compter le nombre de personnes, calculer le temps passé dans une zone à risque et minimiser ainsi le temps d’exposition, pour plus de sécurité » précise Pierre Bonzom.

[/paragraph_right][/row]

Ela Innovation estime le positionnement de ses systèmes sur environ 150 000 objets connectés actuellement. La production des composants est faite en local, à Montpellier. L’essentiel de l’équipe d’Ela Innovation compose le secteur R&D de la société, qui toutefois intervient aussi dans la production de ses composants, notamment pour l’implantation des firmwares et la finalisation du produit.

Des nouveautés autour des produits  à forte valeur ajoutée

Ela Innovation propose depuis peu des capteurs de température et d’humidité à destination d’entreprises telles que l’Etablissement Français du Sang (EFS) ou encore les entrepôts de médicaments des industriels pharmaceutiques Baxter. Le concepteur de solutions RFID propose également des tags pour la surveillance des œuvres d’arts et produits à forte valeur ajoutée. Grâce au positionnement du RFID Active, il est possible de détecter les mouvements alentour, mais également de doser le bon environnement de l’oeuvre, tel que la température ambiante, l’humidité et tout mouvement capté.

Ela Innovation travaille également autour des smarthomes et smartbuildings pour réaliser des mesures énergétiques dans un bâtiment, et permettre l’automatisation des climatisations, alarmes et autres objets connectés intégrés au bâtiment.

RFID passif et RFID actif

La technologie RFID possède plusieurs caractéristiques, en fonction de si elle embarque une pile ou non. Chez Ela Innovation, est utilisé essentiellement la RFID Active, c’est à dire embarquant une pile avec une autonomie de dix ans. Contrairement au RFID passif (plus connu sous le nom de NFC) contenu dans les cartes type Navigo, cartes bancaires et qui ne permettent pas un éloignement important, le RFID actif grâce à sa pile fonctionne jusqu’à plusieurs centaines de mètres pour l’identification des personnes et le mouvement. 

RFID

Ela Innovation voit son avenir dans le développement de ses produits NFC et RFID, avec de la localisation en temps réel indoor, pour une commercialisation en 2016, avec un produit auquel se connecter à la fois en RFID active et NFC, pour le marché des smarthomes et du bâtiment intelligent. La société est également bien installée sur le secteur de la télématique pour la gestion de flottes de véhicules et obtenir des informations en temps réel sur les équipements internes au véhicule.

De la France à l’Amérique du Nord

Le développement à l’international d’Ela Innovation est déjà en cours, avec des positionnements nombreux en Europe (Benelux, Allemagne, Italie, pays nordiques et pays de l’Est, …) avec une expansion actuelle vers le Canada et les Etats-Unis. Entre 30 000 et 50 000 tags RFID sortent des « fourneaux » de Ela Innovation pour être vendus. « Jusqu’en 2012, notre marché était très francophone. Nous avons renforcé l’équipe afin de réaliser une diversification à l’international. Et nous étions présents au CES de Las Vegas en 2015 à cet effet » ajoute Pierre Bonzom.

Sur le territoire français, Pierre Bonzom précise que les concurrents ne sont pas légion. « Il y a deux profils, soit le marché RFID avec des concurrents tels que Identech en Autriche ou en Suisse. En France, nos concurrents sont ceux qui proposent des capteurs sans fil connectés« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *