in

Des électrolytes nouvelle génération pour les batteries lithium-métal

batteries lithium-métal

Des chercheurs  de l’université de Tokyo ont annoncé une avancée majeure dans le développement d’un nouvel électrolyte. Celui-ci serait capable de stabiliser l’électrode dans les batteries lithium métallique.

Bien qu’elle soit moins connue que sa sœur, la batterie lithium-métal est aujourd’hui considérée comme le Saint Graal des voitures électriques. Non seulement cette batterie à l’état solide offre une performance accrue. Mais, elle promet de doubler la densité énergétique des batteries lithium-ion actuellement commercialisées sur le marché. Ainsi, elle est capable d’augmenter l’autonomie des véhicules électriques tout en réduisant les temps de charge.

En outre, la batterie lithium-métal se présente comme la solution idéale pour répondre à la demande de systèmes de stockage à haute densité énergétique. Seul bémol : l’instabilité.

De fait, cette technologie prometteuse présente un rendement de courant très faible. Ceci, à cause de sa réactivité très élevée qui induit une mauvaise efficacité coulombienne. Elle a ainsi une durée de vie relativement réduite. Sans oublier que la batterie lithium-métal est spontanément inflammable au simple contact de l’air.

Vers des batteries lithium-métal plus sûres et plus durables

Pour contrer tous les inconvénients de la batterie lithium-métal, une équipe de chercheurs a développé un nouvel électrolyte qui garantit une efficacité coulombienne plus élevée. Ceci, en augmentant le potentiel d’oxydoréduction thermodynamique du lithium métal dans un système d’électrolyte spécifique.

Par ailleurs, l’utilisation d’électrolytes fonctionnels et d’additifs d’électrolyte permet de former un film protecteur de surface qui a pour mission d’empêcher le contact direct entre l’électrolyte et l’électrode. Ce dernier pourra ainsi ralentir cinétiquement la croissance des dendrites responsables des courts-circuits.

En outre, d’après les chercheurs de l’université de Tokyo, les résultats de leurs travaux ouvrent la voie à de nouvelles possibilités dans la conception d’électrolytes de nouvelle génération pour les batteries lithium-métal. Concrètement, l’introduction d’électrodes à haute densité énergétique va permettre de booster la densité énergétique de la batterie.

Des chercheurs de l’Université Deakin à Victoria, en Australie, ont annoncé une avancée majeure dans le développement d’un nouvel électrolyte polymère qui, d’après eux, pourrait ouvrir la voie à une alternative plus sûre et moins coûteuse aux technologies actuelles de stockage de l’énergie sur des batteries lithium-ion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.