in ,

GSMA eSIM : un bond vers l’IoT optimisé et sans limites

eSIM

Une spécification améliorée, lancée par la GSMA, promet de révolutionner l'usage des eSIM dans l'IoT.

La GSMA a récemment révolutionné le monde de l' des Objets en çant une spécification améliorée pour l'eSIM. Cette avancée promet d'optimiser l'efficacité de l'eSIM et de provoquer des transformations significatives dans l'écosystème IoT.

Comprendre l'impact de la nouvelle spécification IoT eSIM

Le 26 mai 2023, la GSMA a dévoilé une mise à jour majeure de la spécification IoT eSIM (SGP.31/SGP.32). Cela a été fait pour répondre aux évolutions du marché de l'IoT et corriger les limitations de la spécification M2M de 2014. Les experts ont largement salué la nouvelle spécification. En effet, elle est censée déverrouiller le potentiel de l'eSIM dans l'IoT. Les experts prévoient des avancées dans le changement de profil eUICC et la compatibilité avec et LTE-M.

L'ancienne spécification M2M a été initialement conçue avec l'aide de fournisseurs de cartes SIM, fabricants de puces et opérateurs de réseaux mobiles. Pourtant, elle était mieux adaptée aux grandes entreprises, en particulier celles de l' automobile, qui géraient de vastes quantités de cartes SIM. Les petites entreprises, en particulier celles utilisant des appareils NB-IoT et LTE-M, considéraient la spécification comme moins adaptée. Elles soulignaient sa complexité et son coût élevé.

L'architecture de la spécification M2M conférait aux opérateurs de réseaux mobiles un contrôle substantiel sur la gestion des profils eUICC. Par contre, cela a suscité des inquiétudes chez les clients. Ils craignaient que cela ne complique davantage le changement de fournisseur de SIM.

La nouvelle spécification en action

La nouvelle spécification IoT eSIM, en cours de développement depuis plusieurs années, aborde deux problèmes majeurs de l'ancienne spécification M2M.

Tout d'abord, elle rationalise le processus de changement de profil. Plutôt que de reposer sur un SM-SR, la nouvelle spécification place la gestion des profils du côté de l'appareil. Cette approche ressemble à la spécification destinée aux consommateurs. Cela donne aux entreprises plus de flexibilité pour choisir leur fournisseur de connectivité initial et de changer facilement si nécessaire.

Ensuite, la nouvelle eSIM est compatible avec les applications NB-IoT et LTE-M. La spécification M2M reposait sur des protocoles SMS qui n'étaient pas compatibles avec NB-IoT. La nouvelle spécification prend en charge le provisionnement SIM sans SMS, adapté aux appareils à faible consommation. Les opérateurs de réseaux mobiles verront leur rôle changer. Ils auront moins de contrôle sur le processus d'approvisionnement, ce qui pourrait affecter leur relation avec les clients. En revanche, ils seront également avantagés en ne devant plus investir dans des systèmes SM-DP/SM-SR complexes.

Les fabricants d'appareils, fournisseurs de cartes SIM et opérateurs auront besoin de temps pour s'adapter à cette nouvelle spécification eSIM. L'ancienne spécification M2M ne sera pas immédiatement obsolète. Toutefois, l'adoption progressive de la nouvelle spécification pourrait stimuler l'adoption de l'IoT, en particulier pour les applications à faible consommation et iSIM. Les opérateurs qui souhaitent tirer parti de ces opportunités devront s'adapter à la nouvelle spécification et aux changements qu'elle apporte.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.