Accueil > Business > E-Santé > [Étude] Les seniors et les objets connectés
les seniors et l'IoT

[Étude] Les seniors et les objets connectés

Une étude menée par Linexio et commandée par Senior Compagnie, une entreprise d’aide à domicile pour personnes âgées, a interrogé plus de 250 personnes de plus de 60 ans au cours du mois de juin 2015. Grâce aux résultats publiés, nous en savons plus sur les connaissances et l’intérêt que portent les seniors aux objets connectés.

Notre maison, notre montre, notre voiture, nous vivons dans un monde de plus en plus connecté. Les objets connectés sont de plus en plus familiers à notre quotidien, mais en est-il ainsi pour tout le monde ? Senior compagnie, une entreprise d’aide à domicile pour personnes âgées, a commandé une enquête auprès du cabinet d’étude Linexio afin de savoir quels intérêts portent les seniors aux objets connectés. C’est plus de 250 personnes âgées de 60 à plus de 90 ans qui ont été interrogées.  Le panel est constitué à 71 % de femmes et la majorité (40 %) des personnes interrogées vivent en Ile-de-France. À noter que 65 % d’entre elles vivent en appartement, 32 % en maison individuelle et 3 % en résidence.

Intérêt et connaissances des seniors pour les objets connectés :

L'iot chez les seniors

La première chose qu’on remarque c’est que les expressions que les seniors associent le plus aux objets connectés sont : ordinateur portable, tablette et téléphone portable. Ces résultats prouvent qu’il y a une vraie méconnaissance des seniors au sujet de l’IoT. En effet, ils confondent ici les supports de communications et les objets connectés.

On constate aussi que les seniors portent un grand intérêt à l’utilisation des objets connectés pour la surveillance et l’assistance à distance. En effet, les termes « télé assistance », « colliers en cas d’urgence », « téléalarme » et « bracelet d’autonomie » font partie des réponses les plus citées. Cependant, il n’est pas rare qu’un senior refuse de porter un bijou connecté de téléassistance, car il considère que l’objet est synonyme de perte de dépendance. Pour faire changer d’idées les personnes qui ont vraiment besoin d’une telle assistance et dédramatiser l’utilisation de ces outils, certaine start-ups comme Assystel ont pour objectif de « rendre ces bijoux plus attractifs et moins ringards ».

Les seniors préfèrent le contact humain

Principaux freins à l'achat d'objets connectés

« Rien ne remplace le contact humain »

« Non, à nos âges, ce n’est pas tellement dans notre culture »

« Je n’en n’ai jamais entendu parlé »

« Je n’en serais pas capable d’utilisation »

Ces discours rapportés des seniors interrogés révèlent tous un manque d’intérêt flagrant pour les objets connectés. À noter que le prix est un frein à l’achat pour seulement 29 % du panel. Une grande majorité des personnes questionnées (41 %) qui ne désirent pas faire l’acquisition d’un appareil connecté expliquent leur choix par un manque d’intérêt vis-à-vis de l’objet. Ils ont toujours vécu sans et ne voient pas pourquoi cela devrait changer.

De quelles façons utilisent-ils les objets connectés ?

 Comment les seniors utilisent les objets connectés

On voit ici que les seniors ont besoin de rester indépendants. L’utilisation des objets connectés en tant qu’aide au quotidien, en termes de sécurité et de santé, semble être une priorité. Fait surprenant, aucun d’entre eux n’utilise un objet connecté en tant qu’aide à la prise des repas, et pour 14% d’entre eux c’est même un moyen utilisé pour se distraire. Il n’y a pas que les seniors qui font de la santé et la sécurité une priorité quant à l’utilisation des appareils connectés. En France, une personne sur trois achète un objet connecté en tant que « coach santé. D’après une étude de Goldman Sachs, le système de santé américain se porterait mieux s’il y avait plus d’appareils connectés prescrits pour le suivi des maladies chroniques.

Plus surprenant, pour 61 % du panel interrogé, l’acquisition des objets connectés se fait en location plutôt qu’à l’achat. Cela peut être expliqué par la prescription de ces outils par des médecins et professionnels de la santé.

Source / Via

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

1 commentaire

  1. Intérressant, un avis vraiment sensé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend